Research In Motion : des craintes excessives

Publié le 03/10/2009 à 00:00

Research In Motion : des craintes excessives

Publié le 03/10/2009 à 00:00

Par

Les craintes des investisseurs liées à la diminution du prix de vente moyen des appareils de Research In Motion (Tor., RIM) sont excessives, à la lumière du rendement à long terme du fabricant des BlackBerry.

Le titre de RIM a perdu 15 % - 8,5 milliards de dollars de valeur boursière - le 25 septembre, après que les dirigeants eurent annoncé des prévisions décevantes. RIM s'attend à ce que le prix moyen des appareils s'établisse à 320 $ US à son troisième trimestre 2010 (en cours), 20 $ US de moins que prévu par les analystes.

La direction explique cette baisse par le succès de son modèle Curve 8520, qui s'adresse à des consommateurs moins dépensiers, et le fait que ses modèles plus chers seront lancés seulement plus tard durant le trimestre. Jim Balsillie, coprésident, a précisé que, malgré cette baisse, RIM maintiendrait sa marge bénéficiaire.

Le prix moyen de vente de ses appareils a été assez stable depuis deux ans. Il s'est établi à 344 $ US à son exercice 2007, à 346 $ US en 2008, et à 349 $ US à son exercice 2009.

Selon Kulbinder Garcha, de Credit Suisse, la réaction des investisseurs tient au fait que les attentes étaient trop élevées. B.M.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

22/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.