À surveiller: TFI International, Air Canada et Restaurant Brands

Publié le 27/07/2021 à 09:10

À surveiller: TFI International, Air Canada et Restaurant Brands

Publié le 27/07/2021 à 09:10

Par Catherine Charron

La direction d'Air Canada a su traverser le pire de la tempête pandémique. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de TFI International, Air Canada et Restaurant Brands? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

TFI International (TFII, 131,46 $): des résultats bien au-delà des attentes

Les résultats du deuxième trimestre de TFI International ont largement dépassé les attentes de Cameron Doerksen de la Financière Banque Nationale, notamment grâce à TForce Freight, qui continuera d’être un moteur de croissance au cours des prochaines années.

Ses revenus trimestriels dévoilés le 26 juillet 2021 ont atteint 1,837 million de dollars (M$), soit 130 % fois ce qu’elle avait obtenu au même trimestre, un an plus tôt. L’analyste tablait sur 1,591 M$, alors que le consensus visait plutôt 1,348 M$.

Son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajusté se situe à 285 M$, mais puisque l’analyste ne compte pas la vente de son équipement roulant dans ces prévisions, il estime qu’il se situe plutôt à environ 280 M$, ce qui demeure tout de même largement au-dessus de son estimation à 247 M$. Bay Street s’attendait à un BAIIA de 216 M$.

Le bénéfice par action ajusté a lui aussi fracassé les attentes, se situant à 1,44 $, alors que la Financière Banque Nationale visait 0,96 $. Ses flux de trésorerie disponible sont de 234 M$, bien au-dessus des 144 M$ anticipés.

Comme l’entreprise l’avait souligné avant le dévoilement de ses résultats, le coefficient d’exploitation de sa nouvelle acquisition TForce Freight, anciennement connue sous le nom d’UPS Freight, est bien meilleur que l’objectif de 96-97 % fixé pour 2021. Il se situe plutôt à 90,1 % au deuxième trimestre, période qui est normalement plus forte pour l’industrie.

Sachant que l’entreprise doit encore ajuster l’intégration des opérations de sa nouvelle division, mettre en place des mesures pour réduire ses coûts, et que le marché de la livraison de lots brisés est prometteur, Cameron Doerksen est convaincu que l’entreprise pourrait atteindre un coefficient annuel d’exploitation de 90 %. La direction est du même avis, et croit même que d’ici cinq ou six trimestres, il pourrait se trouver sous la barre des 90 %. À lui seul, un tel coefficient d’exploitation pourrait bonifier son bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) de 113 % par rapport à 2020, croit l’analyste de la Financière Banque Nationale.

L’entreprise qui possède la plus large flotte au Canada a revu à la hausse ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice 2021, et s’attend maintenant à un bénéfice par action qui devrait se situer dans une fourchette de 4,50 et 4,60 $, alors qu’elle misait plutôt sur une fourchette de 3,80 à 4,00 $. Ses flux de trésorerie disponible devraient atteindre 550 à 570 M$, et non plus 475 à 525 M$. Cameron Doerksen fait de même, et s’attend à ce que l’ensemble de ses segments de marché fassent mieux que prévu.

TFI International demeure l’un des titres chouchous de l’analyste, qui continue de tabler sur une croissance des revenus au cours des prochaines années grâce à de meilleures marges du côté de TForce Freight.

Selon la Financière Banque Nationale, son titre s’échange pourtant à un ratio cours/bénéfice de 16,9 fois, alors que l’ensemble du secteur s’échange plutôt en moyenne selon un multiple de 17,7 fois. Elle fait passer son cours cible de 137 $ à 144 $, et maintient sa recommandation à « surperformance de marché ».

 

Air Canada (AC, 25,13 $): la direction sait comment naviguer dans la tempête

Sur le même sujet

Les restrictions sur les vols directs de l'Inde sont prolongées jusqu'au 27 septembre

Le gouvernement du Canada continue de recommander aux Canadiens d’éviter les déplacements non essentiels à l’étranger.

Air Canada n’offrira pas en interne l’option du test rapide

COVID-19: les employés de la compagnie aérienne canadienne devront être obligatoirement vaccinés au 30 octobre.

À la une

Marketing: découvrez quel est votre niveau de maturité numérique

22/09/2021 | lesaffaires.com

Participez à ce sondage pour obtenir le score de maturité numérique de votre entreprise.

Merci pour tout, Louise

22/09/2021 | Marine Thomas

Si vous aussi, vous avez une personne que vous admirez dans votre entourage, n’attendez pas, dites-lui maintenant.

À la une: trouver de nouvelles façons de s'approvisionner

Édition du 22 Septembre 2021 | Les Affaires

La pandémie a enrayé la machine bien huilée qu’étaient les chaînes logistiques mondiales...