À surveiller: Saputo, Stornoway et Theratechnologies

Publié le 21/01/2019 à 09:37

À surveiller: Saputo, Stornoway et Theratechnologies

Publié le 21/01/2019 à 09:37

Le PDG de Saputo, Lino Saputo Jr.

Le PDG de Saputo, Lino Saputo Jr. (Photo: Les Affaires)

Que faire avec les titres de Saputo, Stornoway et Theratechnologies? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Saputo (SAP, 39,39): moins de lait de consommation chez Walmart

Desjardins Marché des capitaux renouvelle une recommandation d'achat.

Keith Howlett indique que la marque de lait de consommation Neilson, de Saputo, semble être en voie d'être supplantée par les marques concurrentes d'Agropur (Sealtest et Natrel) dans les Walmart en Ontario.

Il note qu'il y a deux week-end, Neilson était la marque disponible chez walmart.ca en Ontario, alors que les deux marques d'Agropur étaient celles offertes ce dernier week-end.

L'analyste croit que les produits Neilson ne sont pas renouvelés dans les Walmart ontarien. Il rappelle qu'il y a quelques mois, la direction de Saputo a indiqué qu'elle ne continuerait pas indéfiniment à courir après des volumes d'affaires qui ne sont pas économiquement soutenables, comme dans le lait de consommation.

Il estime que l'impact d'une future hausse de prix des produits laitiers dans le monde devrait nettement plus que contrebalancer le modeste impact négatif d'une rationalisation des activités dans le lait de consommation au Canada, ces activités étant marginalement rentables.

La cible est maintenue à 45$.

Stornoway (SWY, 0,21$): baisse de cible

À la une

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»

Les compagnies aériennes américaines entrevoient l'éclaircie, mais après Omicron

Les compagnies ont fait face à quelques journées très compliquées en fin d’année dernière.