À surveiller: Couche-Tard, CAE et Tecsys

Publié le 28/11/2023 à 09:18

À surveiller: Couche-Tard, CAE et Tecsys

Publié le 28/11/2023 à 09:18

Par Catherine Charron

Alimentation Couche-Tard devrait être parvenue à tirer son épingle du jeu grâce à sa bonne gestion et aux bénéfices qu’elle aura su tirer de la vente d’essence, anticipe Chris Li de Valeurs mobilières Desjardins. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Couche-Tard, CAE et Tecsys? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Alimentation Couche-Tard (ATD, 79,2$ : sauvée par les marges tirées de l’essence

Tout comme ses pairs, Alimentation Couche-Tard devrait avoir connu au cours du trimestre dernier un essoufflement de la demande aux États-Unis et du côté des produits du tabac. Or, elle devrait être parvenue à tirer son épingle du jeu grâce à sa bonne gestion et aux bénéfices qu’elle aura su tirer de la vente d’essence, anticipe Chris Li de Valeurs mobilières Desjardins.

Il s’attend à ce que la croissance des ventes d’un même magasin comparable atteigne 1,3%, alors qu’elle était de 2,1% au trimestre précédent. À pareille date l’an dernier, rappelle-t-il, elle avait plutôt bondi de 5,6%. Il trouve d’ailleurs qu’à 2,6%, la cible du consensus des analystes est un peu trop optimiste.

Si le volume de ventes d’essence ne devait pas avoir bougé par rapport au trimestre dernier, voir glisser de 0,5% en trois mois en Europe, il devrait plutôt avoir grimpé de 4,5% au Canada. En effet, souligne Chris Li, l’entreprise a déployé des efforts pour y regagner des parts de marché.

Ce dernier mise sur des marges de profits de l’ordre de 46,50 cents américaines (¢US) par gallon, ce qui est plus que ce à quoi s’attend le consensus (43 ¢US par gallon) ou même la cible de 40 ¢US par gallon sur laquelle table Alimentation Couche-Tard.

Au Canada aussi, l’analyste est plus optimiste et anticipe une marge de 12,75 ¢ par litre.

Ses frais de vente, généraux et administratifs devraient avoir bondi de 3,5% en un an, ce qui est légèrement moins qu’au trimestre précédent, à cause de l’augmentation des salaires, les pressions inflationnistes et de ses investissements supplémentaires. L’entreprise devrait toutefois être parvenue à limiter la hausse de ses coûts, estime Chris Li.

L’analyste s’attend à ce que le bénéfice par action de Couche-Tard ait atteint 0,77$, tandis que le consensus table sur 0,78$.

Il revoit aussi à la hausse ses attentes pour l’exercice en cours, tablant dorénavant sur un bénéfice par action de 3,02 dollars américains ($US) et des revenus de 72,8 milliards de dollars américains (G$US), plutôt que sur 2,97 $US et 72,7 G$US respectivement. En 2025, ceux-ci devraient plutôt atteindre 85,4 G$US.

À la veille de la publication des résultats de l’organisation, ce dernier ne croit pas que ce qui sera dévoilé à la fermeture des marchés le 28 novembre 2023 ne change pas complètement la mise, bien qu’il compte «revoir ses prévisions et son évaluation à la suite des résultats», écrit-il dans sa note.

Il demeure convaincu que l’entreprise est bien positionnée pour croître, et pas que grâce à des acquisitions : selon lui, le taux de croissance annuel composé de son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement devrait osciller entre 4% et 5% entre les exercices 2023 et 2028. C’est plus prudent que la cible que s’est fixée l’organisation (7%), reconnait l’analyste.

Son cours cible est maintenu à 82$, et sa recommandation à «achat».

CAE (CAE, 28,58$): une vente qui donne de la perspective

Sur le même sujet

CAE conclut la vente de sa division santé à une firme de Chicago pour 311M$

En juin dernier, la dette de CAE représentait 3,22 fois son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA).

CAE: Marc Parent intronisé à titre de «légende vivante»

01/02/2024 | Les Affaires

Il imprime sa marque dans le secteur aéronautique depuis plus de 40 ans.

À la une

Possible victoire russe en Ukraine: de graves répercussions

ANALYSE. Plusieurs facteurs rendent difficiles pour l'Ukraine la reprise des territoires conquis par la Russie.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour à 18:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour à 18:47 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.