À surveiller: Amazon, Aurora Cannabis et Kinross Gold

Publié le 20/09/2022 à 09:58

À surveiller: Amazon, Aurora Cannabis et Kinross Gold

Publié le 20/09/2022 à 09:58

Par Denis Lalonde

Kinross Gold (K, 4,34 $CA) : l’entreprise bonifie son programme de rachat d’actions

La société aurifère Kinross Gold a dévoilé un nouveau programme de rachat d’actions bonifié. L’entreprise souhaite ainsi dépenser un maximum de 300 millions de dollars américains (M$ US) pour racheter de ses propres actions d’ici la fin de l’exercice 2022.

L’analyste Mike Parkin, de la Financière Banque Nationale, voit cette annonce d’un bon œil, car elle signifie que la société améliorera le rendement de l’avoir des actionnaires.

«De plus, en 2023 et en 2024, Kinross Gold consacrera 75% de ses flux de trésorerie libres après intérêts et dividendes au rachat de ses propres actions. Pour le moment, nous évaluons ces montants à 600 M$ US pour 2023 et 462 M$ US pour 2024», écrit l’analyste.

Mike Parkin estime qu’il s’agit d’une façon judicieuse pour l’entreprise d’utiliser son capital, étant donné que, selon lui, le titre de Kinross Gold se négocie à escompte par rapport à ceux de ses pairs en évaluant les ratios VE/BAIIA (valeur d’entreprise/bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement) et P/VTA (prix/valeur totale des actifs).

Mike Parkin soutient que Kinross est son titre favori dans le secteur aurifère. Il précise que le programme de rachat d’actions pourra être suspendu si l’entreprise devait faire l’objet d’une décote, si un problème devait survenir sur une de ses propriétés ou si le prix de l’once d’or devait chuter sur les marchés internationaux. «Des précautions qui serviraient à protéger les liquidités de l’entreprise et à lui permettre de continuer d’investir dans le développement de ses projets», note-t-il.

Selon lui, Kinross a terminé le second trimestre de 2022 avec des flux de trésorerie libres de 720 M$ US. Il réitère sa recommandation de «surperformance» sur le titre et son cours cible sur un an de 8,25 $CA.

Il fonde son cours cible sur un ratio VE/BAIIA des 12 prochains mois de 5 fois. Il souligne que vendredi dernier (16 septembre), le titre de la minière se négociait à 3,6 fois ce même ratio prévu en 2022 et à 2,8 fois celui prévu en 2023. Le titre se négocie également à 0,52 fois la valeur totale de ses actifs. «Cela se compare à des ratios de 4,7 fois, de 4,4 fois et 0,87 fois respectivement pour la moyenne des autres entreprises du secteur», écrit-il.

Sur le même sujet

À la une

Les nouvelles du marché

Mis à jour il y a 7 minutes | Refinitiv

La Banque du Canada rendra public son procès-verbal et hausses de prix à venir dans le secteur de l’alimentation

À surveiller : Microsoft, Uni-Sélect et Goodfood

Que faire avec les titres de Microsoft, Uni-Sélect et Goodfood?

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour il y a 30 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Du soulagement en Europe et un léger repli attendu à Wall Street