Créer une vidéo virale : stratégie, petits secrets et coup de dés!

Publié le 30/07/2015 à 13:51

Créer une vidéo virale : stratégie, petits secrets et coup de dés!

Publié le 30/07/2015 à 13:51

J’ai la chance d’avoir des clients merveilleux qui m’inspirent la plupart des sujets traités sur ce blogue. Cette semaine ne fait pas exception. On m’a ainsi récemment interpellée sur la possibilité de créer une vidéo virale, un rêve que caressent bon nombre d’entreprises à la recherche de notoriété à faible coût.

Évidemment, conquérir le web et les médias sociaux à la manière de WestJet et de leurs 41 millions de vues sur YouTube n’est pas chose facile. Et dans le domaine de la viralité, rien n’est garanti. Mais avec une bonne idée et une approche de lancement soigneusement planifiée, c’est possible. Le secret se trouve dans les étapes suivantes :

Pour suivre Stéphanie sur d’autres plateformes : Facebook ou LinkedIn.

La vidéo elle-même

  1. Tout part du concept. La charge émotive est un élément essentiel de celui-ci. On recherche l’excitation, l’émerveillement, l’admiration, l’amusement, l’anxiété et la colère. Ce sont des émotions fortes qui ont un plus fort potentiel de partage.
  2. Il faut que ça colle! On recherche une idée mémorable, donc à la fois simple et inattendue. Soyez concret et crédible, mais évitez de copier des concepts qui ont déjà fonctionné.
  3. Raconte-moi une histoire. Les gens aiment partager les tranches de vie des autres. Les anecdotes, les cas vécus et les belles histoires ont toujours la cote.
  4. Faites-ça court! Visez 60 secondes et vous pourrez probablement garder votre vidéo sous la barre des 2 minutes! De toute façon, il faut être en mesure d’intriguer dans les premiers instants et d’intéresser dans les premières 30 secondes, sinon c’est foutu!
  5. Promouvoir sans agacer. La vidéo que vous désirez produire vise à augmenter votre notoriété, mais divertissement et promotion peuvent entrer en conflit. Testez votre vidéo avant le lancement pour valider que votre approche n’est pas trop agressive.

Le lancement et la propulsion

  1. Faites attention à votre «timing». Un lancement en début de semaine permet à la vidéo de gagner du momentum pendant plusieurs jours auprès d’un public dont le partage rapporte (blogueurs, influenceurs, médias). Prenez garde de ne pas lancer votre vidéo alors que des grosses nouvelles prennent tout le plancher et visez les plages horaire où un maximum de personnes sont actives sur les réseaux sociaux, notamment le matin et le soir.
  2. Faites une distribution active. En plus de publier votre vidéo sur YouTube et Facebook, pensez aux sites de partage comme Reddit. Demandez personnellement à toutes vos connaissances d’affaires de partager la vidéo. Soumettez-la aux blogueurs de votre industrie et aux journalistes qui en font la couverture. N’oubliez pas les sites de nouvelles purement web qui sont des agrégateurs de contenu. Cette étape est cruciale et chaque détail peut faire la différence, notamment le titre de la vidéo, le texte de votre approche, le visuel, etc.
  3. Utilisez vos partenaires comme levier. En donnant de la visibilité à vos partenaires d’affaires à l’intérieur de votre vidéo (en échange d’un partage actif de celle-ci dans leurs réseaux), vous maximisez la portée potentielle de celle-ci. Soyez stratégique et sollicitez les partenaires qui sont déjà bien connectés sur le web.

Finalement, soyez prêts pour le déluge! Si votre vidéo gagne en popularité, votre site web doit rester accessible et vous devez être prêt à capter les prospects qui visiteront votre site. Pensez à un formulaire facile à compléter.

Une personne doit également être désignée pour réagir aux commentaires qui seront publiés sur les réseaux sociaux (un plan de gestion des réactions négatives serait un atout!). De plus, un porte-parole de l’entreprise devrait rester disponible, le cas échéant, pour répondre aux questions des journalistes.

Rappelez-vous qu’une bonne vidéo virale n’a pas besoin de coûter une fortune à réaliser. Mais aussi que les bonnes idées sont souvent difficiles à exécuter. Quant au plan de lancement et de distribution, il peut faire toute la différence. Cette stratégie reste donc un coup de dés. À vous de voir si vous avez l’âme d’un joueur.

À la semaine prochaine, 

;-)

Stéphanie

 

Lisez mes billets précédents.

Suivez-moi sur LinkedIn.

Suivez mon agence Bang Marketing sur Facebook. 

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. 

Des conseils allumés et d’actualité sur le marketing, ça vous dit? Abonnez-vous à notre infolettre, le eBang! Publiée chaque mardi, elle vous informe des dernières tendances de la communication et du marketing. Un truc concret par semaine pour booster vos performances... point final! Aucune autopromotion, c’est promis. On parle innovation, Internet, web 2.0, stratégie de marque, publicité et bons coups marketing dénichés aux quatre coins de la planète. L’infolettre de Bang Marketing : que du contenu pertinent adressé aux stratèges passionnés! Inscrivez-vous en ligne et consultez nos archives!

Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Vaccination obligatoire: 18 intervenants seront entendus

23/08/2021 |

La commission parlementaire durera deux jours complets, soit en personne au parlement ou en visioconférence.