La gestion est un marathon, pas un sprint!

Publié le 06/11/2023 à 09:36

La gestion est un marathon, pas un sprint!

Publié le 06/11/2023 à 09:36

La Néerlandaise Sifan Hassan, une des meilleures marathoniennes au monde et de l'histoire. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Après une dizaine d’années en affaires et sept années de triathlon, j’ai pu constater les similarités entre le sport d’endurance à un niveau avancé et la vie de gestionnaire.

En discutant avec mon ami Damien Silès, directeur du Conseil québécois du commerce de détail, je me suis dit que de nombreux jeunes gestionnaires devraient garder en tête que leur profession a énormément à voir avec le sport d’endurance.

Dans un triathlon, vous avez beau être jeune, fougueux et très en forme, vous vivez souvent un bel exercice d’humilité en vous faisant battre par des groupes d’âge parfois bien plus âgés.

Si vous partez trop rapidement, vous ne garderez jamais le rythme. En affaires, c’est la même chose.

Vous pouvez bien vouloir travailler 90 heures par semaine, les chances que vous teniez le rythme des années, ou ne serait-ce des mois, est assez faible.

La gestion du rythme, comme du temps, est grandement liée à l’expérience.

Or, l’expérience s’acquiert avec le temps. C’est le temps qui vous permettra de comprendre et connaître vos limites. Une fois que vous vous connaissez réellement, vous aurez déjà plus de chance d’être performant.

 

Entraînement et performance

Les longues heures, productives, en affaires tout comme le demi-marathon dans un demi-Ironman, sont certes des performances physiques, mais avant tout des performances psychologiques.

Cela prend d’abord une capacité à écouter et se remettre en question continuellement. Et à prendre ensuite des décisions, à jongler avec un agenda très exigeant ainsi qu’à faire face à la pression.

Sans entraînement et sans expérience dans un sport, comme en affaires, aucune chance de réussir avec brio. C’est pourquoi il faut constamment mélanger les types d’entraînements dans l’un puis se former et se faire challenger continuellement dans l’autre.

Il est aussi important de bien s’entourer. Aucun athlète ne réussit à long terme sans un coach, des professionnels de la santé et autres préparateurs.

C’est la même chose en affaires. Coachs, formateurs, employés clés et autres mentors sont essentiels.

 

Repos réparateur

Un autre élément important est la place que l’on doit accorder au repos.

Pour les triathloniens, je vous confirme que je n’ai pas souvenir d’avoir vu grand monde performer en dormant cinq heures par nuit. Et c’est normal, votre corps doit récupérer après des semaines de 10, 15 voire même 20 heures et plus de cardio… en plus de votre job!

De nombreux grands gestionnaires m’ont déjà dit qu’il essaie d’avoir au minimum huit heures de sommeil par nuit!

Je me suis promis d’essayer… une fois que mes garçons feront leurs nuits.

 

Équilibre et santé mentale

Chacun a un seuil de tolérance différent à l’effort.

L’équilibre reste toutefois difficile à atteindre lorsque vous devez respecter à la lettre un plan d’entraînement élite ou atteindre des objectifs ambitieux en affaires.

Au cours des deux dernières années, on a d’ailleurs pu constater qu’un plafond de verre se brisait en voyant des témoignages de détresse psychologique de gestionnaires et de grands patrons.

Il n’est pas rare d’ailleurs de voir cela aussi chez les athlètes d’élite.

C’est pourquoi je vous laisserai sur ces quelques suggestions:

  • Libérez des moments dans votre agenda pour penser et souffler
  • Planifiez et priorisez votre tâches (Matrice Einsenhower ou autres)
  • Apprenez à détecter lorsque vous n’êtes plus productif
  • Entourez-vous de personnes meilleures que vous
  • Reposez-vous
  • N’hésitez jamais à appeler à l’aide

Maintenant, c’est à vous de jouer!

 

À propos de ce blogue

Passionné d’économie et de philosophie politique, Pierre Graff évolue depuis 10 ans dans le monde des affaires. Il se questionne sur les enjeux politico-économiques au Québec et au Canada, et plus particulièrement ce qui affecte les jeunes gens d’affaires et les générations à venir. Il est actuellement PDG du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ).

Pierre Graff

Sur le même sujet

L'enfer du travail à la maison avec un TDAH

EXPERT INVITÉ. Le travail à la maison peut être difficile avec un TDAH, mais voici des conseils pour y arriver.

Une chambre de commerce inaugure officiellement sa propre garderie

Mis à jour le 21/02/2024 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. «Le risque n’est pas grand, mais les bénéfices sont immenses», estime la directrice générale.

Blogues similaires

Énergie nucléaire: pourquoi pas, la suite

13/02/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «Sommes-nous maintenant rendus à l’heure de la révolution énergétique?»

L'enfer du travail à la maison avec un TDAH

EXPERT INVITÉ. Le travail à la maison peut être difficile avec un TDAH, mais voici des conseils pour y arriver.

Les taux baisseront, enfin!

22/01/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Il faut toutefois s’attendre à ce que les taux d’intérêt restent encore stables à 5% jusqu’à l’été 2024.