À quoi bon menacer ses employés?

Publié le 03/09/2014 à 07:09

À quoi bon menacer ses employés?

Publié le 03/09/2014 à 07:09

Cette réflexion m'est venue à la découverte de l'étude intitulée This is your brain on law school: The impact of fear-based narratives on law students. Une étude signée par Abigail Patthoff, professeure de droit à l'Université Chapman à Orange (États-Unis). Une étude éclairante quant à l'efficacité réelle – et donc la pertinence – d'un tel type de discours…

La chercheuse a analysé une série d'expériences menées auprès de différents groupes de personnes, qui toutes visaient à voir comment les gens se comportaient face à une menace latente. Prenons un exemple, celui d'une expérience menée en 2006 par Rose Sprinkle et ses collègues dans le cadre de l'étude intitulée Fear in the classroom: An examination of teacher's use of fear appeals and students' learning outcomes.

L'expérience était très simple… Avant de devoir se lancer dans un travail complexe, 226 étudiants ont été soumis à un discours individuel délivré par le professeur. Le discours n'était pas le même pour tous :

> Menaces. Pour les uns, il s'agissait de menaces, en l'occurrence des conséquences en cas de piètres résultats.

> Encouragements. Pour d'autres, il s'agissait au contraire d'encouragements, en l'occurrence de conseils pratiques pour avoir de bons résultats.

> Menaces & encouragements. Pour d'autres encore, il s'agissait de menaces et d'encouragements à la fois.

> Ni menace ni encouragement. Pour les derniers, il n'avait été présenté ni menace ni encouragement.

Quelle incidence ont eu de tels discours? Stupéfiante :

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Rentrée scolaire: la sécurité des milieux de travail inquiète plusieurs syndicats

Des syndicats déplorent qu’après 22 mois de pandémie, beaucoup d’incertitudes demeurent quant à la ventilation.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...