Une reprise économique durable aux États-Unis

Publié le 02/03/2013 à 00:00

Une reprise économique durable aux États-Unis

Publié le 02/03/2013 à 00:00

La croissance moyenne du PIB n'a été que de 1,8 % par année depuis 2000 aux États-Unis, en comparaison d'une moyenne historique de 3,8 %. Le revenu médian des ménages était moins élevé en 2012 qu'au tournant du millénaire. La durée moyenne du chômage est de 40 semaines tandis que la moyenne historique est quatre fois moindre. Les droits de scolarité, qui ont augmenté trois fois plus vite que les revenus, sont désormais une menace à l'accès à l'éducation.

Malgré ces enjeux, auxquels il faut ajouter à court terme de possibles réductions budgétaires, l'analyste géopolitique Pierre Fournier, de la Financière Banque Nationale, considère que le voisin américain est sur la voie d'une reprise durable. À l'occasion d'une récente conférence devant les CFA de Québec, il a même dit entretenir une vision optimiste des États-Unis à long terme. Voici pourquoi :

1 Avantage géographique et démographique

Le pays est situé entre deux océans, dans un continent où la dynamique sociopolitique est la plus stable de la planète. Il regorge de ressources, possède des terres arables en abondance et son accès à l'eau le favorise pour l'agriculture, la production d'énergie et les besoins des secteurs minier et manufacturier. Avec seulement 20 % de gens âgés de 65 ans et plus, les États-Unis se comparent au Brésil et à la Chine. Aussi, la population active des États-Unis va croître jusqu'en 2050.

2 La fiscalité

Ses revenus fiscaux ne représentent que 24,8 % de son PIB, par rapport à 31 % au Canada. «La plupart des pays occidentaux n'ont aucune possibilité d'augmenter les impôts sans freiner la croissance ; les États-Unis, eux, ont une marge de manoeuvre les taux d'imposition ont chuté de 1980 à 2010», dit l'analyste.

3 Des dépenses compressibles

Les dépenses des États-Unis en matière de défense sont plus élevées que la somme des dépenses des 13 autres pays les plus dépensiers du monde. Ils sont capables de réduire ces dépenses sans nuire à la sécurité. Les dépenses en santé, même sans système de soins universel, représentent 18 % du PIB, par rapport à 12 % en France : un gain d'efficacité peut générer des économies. «Maintenant que l'Obamacare est en place, on cherchera des solutions d'efficacité.»

4 Compétitivité en hausse

Il s'est créé plus d'emplois à petits salaires que de postes payants ces dernières années, ce qui est une mauvaise nouvelle pour la consommation. Toutefois, la baisse de la rémunération devient un avantage concurrentiel. Le travailleur états-unien coûte 35 % moins cher que son compatriote européen. Il y a 10 ans, l'écart n'était que de 12 %. Cela favorise la réindustrialisation : 19 % des entreprises ont l'intention de ramener leur production en sol américain d'ici 2014. «Un certain nationalisme émerge aussi. Walmart dépensera 50 G$ US de plus pour s'approvisionner aux États-Unis. Ça crée un effet d'entraînement», note M. Fournier.

5 Le boom gazier

Le gaz de schiste procure un avantage concurrentiel aux États-Unis, car les coûts du gaz naturel sont cinq fois moins élevés qu'en Chine. Bon marché, il permet la réindustrialisation du pays. Les États-Unis sont sur la voie de l'autosuffisance énergétique, tandis que ses concurrents augmentent leur dépendance aux importations pétrolières.

L'indice manufacturier de l'Institute for Supply Management s'est légèrement replié à 52,5 en février aux États-Unis, après avoir atteint un sommet de 53,1 le mois précédent. Un indice supérieur à 50 indique une croissance de l'industrie manufacturière. | Source : Bloomberg

À la une

La décision finale sur la fusion du CP avec KCS serait rendue d'ici quelques semaines

Il y a 33 minutes | La Presse Canadienne

La décision du STB est le dernier obstacle que le CP doit franchir dans son offre d’achat de KCS pour 31 G$ US.

Repenser les pratiques des cabinets comptables

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Lorsque vient le temps d’intégrer les facteurs ESG, ils sont logés à la même enseigne que leurs clients.

Les nouveaux défis des CPA

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Les CPA sont de plus en plus appelés à réduire les risques de sombrer dans le piège.