Bell permettra à d'autres fournisseurs d'utiliser ses poteaux

Publié le 18/12/2020 à 11:27

Bell permettra à d'autres fournisseurs d'utiliser ses poteaux

Publié le 18/12/2020 à 11:27

Par La Presse Canadienne

De nouvelles mesures vont «simplifier le processus encadrant les demandes d’accès aux infrastructures aériennes». (Photo: 123RF)

Bell (BCE) permettra à d’autres fournisseurs de service Internet d’utiliser plus facilement ses milliers de poteaux à travers la province pour ainsi accélérer le développement de l’Internet haute vitesse en région.

L’entreprise en a fait l’annonce vendredi matin dans un communiqué en précisant que de nouvelles mesures vont « simplifier le processus encadrant les demandes d’accès aux infrastructures aériennes par d’autres fournisseurs de services au Québec ».

« Les titulaires pourront effectuer leurs propres relevés de la structure ainsi qu’effectuer leurs travaux dès que leurs ingénieurs auront confirmé que les standards de sécurité sont respectés », peut−on lire dans le communiqué.

Bell a précisé que les travaux seront assujettis à des inspections par ses professionnels.

Pour s’assurer de la conformité des travaux qui seront effectués par les autres fournisseurs sur ses poteaux, Bell a annoncé la mise sur pied d’un « centre d’excellence » qui « permettra un partage accru des meilleures pratiques aux titulaires et une meilleure communication par l’assignation d’une personne-ressource technique et décisionnelle à chacun des titulaires ».

Des centaines de milliers de foyers québécois n’ont pas accès à la haute vitesse.

Au printemps dernier, le gouvernement du Québec et les entreprises propriétaires de parcs de poteaux, comme Bell et Telus, ont mis sur pied une table de coordination pour accélérer le déploiement d’Internet haute vitesse en région, et donc faciliter l’accès aux poteaux par d’autres entreprises.  

Les nouvelles mesures annoncées par Bell découlent de cette « table de coordination ».  

Cet automne, le gouvernement Legault avait toutefois reconnu que sa promesse électorale de brancher tout le Québec à Internet haute vitesse d’ici 2022 avait de bonnes chances de ne pas être respectée.

 

Sur le même sujet

Spectre 5G: BCE demande au fédéral de bloquer l'achat de Québecor

Vidéotron a acheté plus tôt cet été des spectres 5G dans l'Ouest canadien suivant une vente aux enchères par l'ISED.

Bell dépose une plainte au CRTC contre Vidéotron

Bell reproche à Vidéotron d’avoir lancé Vrai en exclusivité pour ses abonnés s’octroyant une préférence indue.

À la une

En travail hybride? Faites gaffe aux «boys club»

Il y a 54 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Votre organisation doit faire l'effort d'inclure tous ses employés, même ceux qui travaillent à distance.

Le CÉLI de Catherine Poirier: ne pas flancher au pire moment

Il y a 54 minutes | Jean Décary

Si on fait un parallèle avec la fable de La Fontaine, Catherine Poirier est nettement plus fourmi que cigale.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

Mis à jour il y a 14 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les marchés mondiaux sont en léger repli face au retour des craintes liées à Evergrande. Le bitcoin reprend son souffle.