Cinq Québécois représenteront le Canada au G20 des jeunes entrepreneurs


Édition du 14 Juin 2014

Cinq Québécois représenteront le Canada au G20 des jeunes entrepreneurs


Édition du 14 Juin 2014

Photo: iStock

Vingt Canadiens, dont cinq Québécois, participeront au prochain Sommet des jeunes entrepreneurs du G20, qui se déroulera du 18 au 22 juillet à Sydney, en Australie.

Les jeunes entrepreneurs québécois sont Louis-Philippe Maurice, président et cofondateur de Busbud, Simon Michaud, directeurconseil à l'agence TORQ , Winston Chan, chiropraticien, Alexandre Dumont, président de Gazon Synthétique GSQ , et Olivier Létard, directeur général d'Accenture et président de la délégation canadienne au G20 de Sydney.

M. Létard en sera à sa quatrième participation au G20 des jeunes. L'entrepreneur en série de 43 ans a fondé la société-conseil PCO Innovation, qu'il a vendue à Accenture il y a quelques mois. L'homme d'affaires possède aussi l'agence de voyages Sequoia Business Travel, la chaîne de restaurants asiatiques Sesame et d'autres.

L'événement est organisé par l'Alliance des jeunes entrepreneurs du G20, représentée au Canada par Futurpreneur Canada, l'ancienne Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs. « Le but du G20 des jeunes est de mettre des jeunes en contact afin de voir ce qui se fait de bien ailleurs pour stimuler l'entrepreneuriat », explique M. Létard.

Cette année, l'emploi sera au coeur des discussions. Un thème incontournable en raison du taux de chômage élevé chez plusieurs membres du G20. « On veut convaincre les participants au G20 politique que l'entrepreneuriat des jeunes est une solution au chômage », raconte M. Létard. Le Sommet du G20 de 2014 se tiendra à Brisbane, en Australie, à la mi-novembre.

Une autre idée qui sera discutée à Sidney est l'initiative récente de la France de permettre aux gens d'investir une partie de leur épargneretraite (notre REER) dans des PME à capital fermé. « Il faudra attendre pour voir ce que ça donnera, mais l'idée d'investir son épargneretraite dans des PME plutôt que dans de grandes sociétés cotées en Bourse est intéressante », estime M. Létard.

Influencer les décisions politiques

Une des responsabilités du G20 des jeunes est de rédiger un communiqué comprenant des suggestions pour faciliter la vie des jeunes entrepreneurs à l'intention des dirigeants politiques qui seront présents au Sommet du G20.

Le chiropraticien Winston Chan en sera à sa deuxième participation au G20 des jeunes ; il était présent l'an dernier à Moscou. Il est fier de dire que, l'an dernier, les recommandations du G20 des jeunes ont été incluses dans la déclaration finale du Sommet du G20.

« Ces recommandations portaient notamment sur l'accès des jeunes entreprises au financement, sur la réduction de la paperasse pour créer une entreprise et sur l'importance de donner des cours sur l'entrepreneuriat dans les écoles », raconte M. Chan, 34 ans.

Pour sa part, Alexandre Dumont, président de Gazon Synthétique GSQ , explique que les jeunes arrivent au G20 bien préparés. « Depuis un an, nous avons eu cinq tables rondes dans différents endroits au Canada, explique le jeune homme de 22 ans. De ces rencontres, on a produit un rapport sur les sujets que l'on veut aborder au G20 ; et en Australie, nous mettrons tous les rapports ensemble pour chercher des solutions communes à nos problèmes. »

À la une

«Revenir au bureau? Non merci, ça coûte trop cher!»

Il y a 9 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Essence, strationnement, food court... Au secours, le retour partiel au bureau me coûte une fortune!»

Ce qui cloche avec l'expérience voyageur à l'aéroport de Montréal

BLOGUE INVITÉ. Comment se fait-il que l'expérience soit plus fluide à Paris qu'à Montréal?

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.