Québec déposera une nouvelle offre au front commun et à la FIQ cet après-midi

Publié le 06/12/2023 à 13:35

Québec déposera une nouvelle offre au front commun et à la FIQ cet après-midi

Publié le 06/12/2023 à 13:35

Par La Presse Canadienne

Québec avait déposé son offre salariale initiale en décembre 2022 de 9% sur cinq ans. Il l’a ensuite bonifiée à 10,3% sur cinq ans. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec déposera une nouvelle offre aux syndicats du secteur public mercredi en milieu d’après−midi. 

Le front commun intersyndical, qui est constitué de l’APTS, de la CSN, de la CSQ et de la FTQ, vient de confirmer l’information.

Et la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui représente 80 000 infirmières, infirmières auxiliaires et autres professionnelles en soins, a aussi confirmé qu’elle recevra alors une nouvelle offre.

L’annonce de cette nouvelle offre survient alors que le front commun de 420 000 membres doit tenir sept autres journées de grève, du 8 au 14 décembre. Il en a tenu quatre à ce jour, en novembre. 

Et la FIQ doit tenir d’autres journées de grève du 11 au 14 décembre.

Québec avait déposé son offre salariale initiale en décembre 2022 de 9% sur cinq ans. Il l’a ensuite bonifiée à 10,3% sur cinq ans. Il ajoute à ces augmentations un montant forfaitaire unique de 1000 $ la première année, puis une somme équivalant à 3% réservée à des priorités gouvernementales, qui permettront un traitement différencié ou mieux ciblé selon lui.

La Fédération autonome de l’enseignement, qui représente 66 000 enseignants en grève depuis le 23 novembre, a reçu lundi soir une offre qui lui est propre.

Il en est de même de la Fédération des syndicats de l’enseignement, affiliée à la CSQ, qui a reçu son offre mardi.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

Sur le même sujet

Un miroir du siècle économique

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.

«Les Affaires» à travers le temps

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.