Le premier ministre du N.-B. blâme Ottawa pour la crise du coût de la vie

Publié le 20/10/2023 à 15:12

Le premier ministre du N.-B. blâme Ottawa pour la crise du coût de la vie

Publié le 20/10/2023 à 15:12

Par La Presse Canadienne

Blaine Higgs a déclaré aux journalistes à l’Assemblée législative vendredi que les libéraux fédéraux et provinciaux étaient du pareil au même, et il a accusé Mme Holt d’avoir une philosophie selon laquelle il faut «taxer plus et dépenser plus». (Photo: La Presse Canadienne)

Le premier ministre du Nouveau−Brunswick, Blaine Higgs, affirme que la politique fédérale est responsable de la crise du coût de la vie et que toute mesure provinciale pour remédier à la situation ne serait qu’un «pansement» pour résoudre un problème bien plus grave. 

Il affirme que les gens qui ont du mal à payer l’essence, la nourriture ou le chauffage devraient remettre en question le gouvernement libéral fédéral et, par extension, la cheffe de l’opposition libérale provinciale, Susan Holt.

M. Higgs a déclaré aux journalistes à l’Assemblée législative vendredi que les libéraux fédéraux et provinciaux étaient du pareil au même, et il a accusé Mme Holt d’avoir une philosophie selon laquelle il faut «taxer plus et dépenser plus».

Mme Holt s’est demandé si le premier ministre comprenait la différence entre les partis fédéraux et provinciaux.

Elle a dit qu’il était frustrant de voir M. Higgs blâmer Ottawa pour la crise de l’abordabilité au lieu de prendre des mesures immédiates pour alléger le fardeau.

M. Higgs a menacé de soumettre la province aux urnes avant la date fixée en octobre 2024, et a indiqué jeudi qu’il présenterait des mesures pour rendre la vie plus abordable dans le cadre de son programme électoral.

Sur le même sujet

À la une

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

18:07 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.

Justin Trudeau sur l'Iran: «Nous soutenons le droit d'Israël de se défendre»

Israël a fermé son espace aérien samedi en prévision des attaques iraniennes.

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.