Washington autorise les fonds de pension à intégrer des critères d'investissement responsable

Publié le 22/11/2022 à 14:45

Washington autorise les fonds de pension à intégrer des critères d'investissement responsable

Publié le 22/11/2022 à 14:45

Par AFP

(Photo: Unsplash)

Le ministère américain du Travail a autorisé mardi les sociétés qui gèrent l’épargne retraite de salariés à prendre en considération des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leurs investissements, revenant ainsi sur des restrictions de l’administration Trump.

Cette dernière n’avait pas prononcé une interdiction formelle, mais estimait que les investissements dits ESG présentaient des «lacunes dans la rigueur d’analyse» quant aux devoirs de prudence et de loyauté que doivent respecter les fonds de pension. 

Dans une règle adoptée fin 2020, peu de temps avant l’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche, elle enjoignait en conséquence aux responsables des régimes de retraite de se concentrer sur les intérêts financiers des bénéficiaires plutôt que sur d’autres objectifs non financiers ou politiques.

La nouvelle règle annoncée mardi «clarifie» le fait que les responsables des plans de retraite peuvent utiliser les critères ESG, a souligné l’actuel ministre du Travail Marty Walsh, cité dans un communiqué. 

Ce sujet est devenu ces derniers mois un nouveau cheval de bataille pour plusieurs responsables républicains aux États-Unis, qui estiment que prendre en compte des critères ESG dans les décisions financières relève d’une posture idéologique. Des élus en Floride, Texas et en Virginie occidentale, notamment, ont pris des mesures pour limiter leur utilisation. 

Les investissements responsables ont pourtant gagné en popularité ces dernières années auprès d’investisseurs ou de gestionnaires plus sensibles à ces problématiques ou qui estiment qu’ils permettent à long terme de limiter les risques financiers. 

L’organisation As You Sow, qui milite pour la responsabilité environnementale et sociale des entreprises, a salué l’initiative.

«Ignorer le changement climatique, l’injustice raciale, la violation des droits des travailleurs ou la mauvaise gouvernance dans la gestion des retraites des employés ne fait pas disparaître ces risques», a souligné le responsable de l’organisation Andrew Behar, dans un message transmis à l’AFP. 

«Alors que certains responsables jouent avec l’argent durement gagné des retraités à des fins politiciennes, la nouvelle règle de l’administration protégera les employés et leurs familles», a-t-il estimé.

Sur le même sujet

Privilégier le pourquoi au comment

BLOGUE INVITÉ. Comment les facteurs ESG ont-ils progressé au sein de la direction des organisations?

Le bulletin ESG des sociétés canadiennes

15/12/2022 | Maxime Guilbault

BLOGUE INVITÉ. Comme on peut s’y attendre, les enjeux ESG gagnent du terrain, mais il reste beaucoup à faire.

À la une

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.

Robert Miller, visé par des allégations, quitte la direction de Future Electronics

Radio-Canada a rapporté des allégations selon lesquelles il aurait payé des mineures pour des relations sexuelles.