Plus de biens ont été importés du Mexique que de la Chine aux États-Unis en 2023

Publié le 07/02/2024 à 16:45

Plus de biens ont été importés du Mexique que de la Chine aux États-Unis en 2023

Publié le 07/02/2024 à 16:45

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse Canadienne)

Washington — Pour la première fois en plus de 20 ans, les États-Unis ont importé plus de biens provenant du Mexique que de la Chine l’an dernier.

Les données publiées mercredi par le département américain du Commerce révèlent que la valeur des marchandises importées aux États-Unis en provenance du Mexique a augmenté de près de 5% entre 2022 et 2023, pour atteindre plus de 475 milliards de dollars américains (G$US) l’an dernier.

Parallèlement, la valeur des importations provenant de la Chine a chuté de 20%, s’établissant à 427 G$US.

Il faut remonter à 2002 pour trouver la dernière année où les marchandises mexicaines importées aux États-Unis avaient dépassé la valeur des importations chinoises.

Les relations économiques entre les États-Unis et la Chine se sont gravement détériorées ces dernières années, alors que Pékin mène une lutte commerciale agressive et pose des gestes militaires inquiétants en Extrême-Orient.

L’administration de l’ex-président Donald Trump a commencé à imposer des droits de douane sur les importations chinoises en 2018, plaidant que les pratiques commerciales de Pékin violaient les règles commerciales mondiales.

Par la suite, le président Joe Biden a maintenu ces tarifs en vigueur après son entrée en fonction, en 2021, illustrant clairement que l’antagonisme envers la Chine serait un rare terrain d’entente pour les démocrates et les républicains.

Comme option de rechange à la production de la Chine, l’administration Biden a exhorté les entreprises à tisser des liens avec des fournisseurs dans des pays alliés des États-Unis, ou encore à rapatrier leur production en sol américain.

Le Mexique fait partie des bénéficiaires de cette stratégie de distanciation avec la Chine, certes, mais la situation est plus complexe qu’il n’y paraît.

En effet, certains fabricants chinois ont ouvert des usines au Mexique pour profiter des avantages de l’Accord Canada-États-Unis-Mexique, en vigueur depuis trois ans, qui retire les droits de douane sur de nombreux produits.

 

Baisse dans certains secteurs

Selon le spécialiste de la Chine au sein de l’American Enterprise Institute, Derek Scissors, les importations d’ordinateurs, d’appareils électroniques, de produits chimiques et de produits pharmaceutiques provenant de la Chine ont fortement diminué l’an dernier aux États-Unis.

«Je ne pense pas que les États-Unis soient à l’aise avec un rebond dans ces domaines en 2024 et 2025», a souligné Derek Scissors, prédisant que les importations provenant du Mexique pourraient à nouveau dépasser celles de la Chine dans les prochaines années.

À son avis, la baisse de la dépendance des États-Unis envers les produits chinois reflète en partie la méfiance de plus en plus présente à l’égard des politiques économiques de Pékin sous le président Xi Jinping.

Les confinements sévères imposés par le président Xi pendant la pandémie de COVID-19 ont paralysé des pans importants de l’économie chinoise en 2022, tandis que des responsables agissant sous ses ordres ont perquisitionné chez des entreprises étrangères dans le cadre d’enquêtes de contre-espionnage.

«Je pense que ce sont les entreprises américaines qui commencent à comprendre que Xi Jinping n’est pas fiable», a avancé Derek Scissors.

Dans l’ensemble, le déficit commercial des États-Unis avec le reste du monde, soit l’écart entre la valeur de ce que les États-Unis vendent et ce qu’ils achètent à l’étranger s’est réduit de 10% l’année dernière, pour atteindre 1060 G$US.

Paul Wiseman, The Associated Press

 

Sur le même sujet

La compétitivité du Canada dépend d'une implication constante avec la Chine

COURRIER DES LECTEURS. «Nous espérons que nos gouvernements reprendront le dialogue.»

Conduite autonome: Volkswagen investit 2,4 G€ dans un partenariat avec le chinois Horizon Robotics

13/10/2022 | AFP

Horizon Robotics est spécialisé dans l’intelligence artificielle et va développer la conduite autonome en Chine.

À la une

L’art d’être plus efficace

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé, respiration après un nouveau record

Mis à jour il y a 58 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a ouvert en hausse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 21 mai

Mis à jour à 08:16 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient essentiellement en déclin lundi matin.