Les difficultés des détaillants plombent les résultats de Transcontinental

Publié le 07/09/2023 à 10:25, mis à jour le 07/09/2023 à 17:53

Les difficultés des détaillants plombent les résultats de Transcontinental

Publié le 07/09/2023 à 10:25, mis à jour le 07/09/2023 à 17:53

Par La Presse Canadienne

Avant la publication des résultats, les analystes anticipaient un bénéfice par action de 52 cents et des revenus de 755,8 M$, selon la firme de données financières Refinitiv. (Photo: 123RF)

L’imprimeur et emballeur Transcontinental dévoile des résultats inférieurs aux attentes des investisseurs, tandis que ses revenus déclinent dans ses deux principaux secteurs d’activités.

Les conditions économiques difficiles pour ses clients dans le secteur du commerce de détail plombent les volumes du secteur de l’emballage et de l’impression des circulaires.

Dans le secteur de l’emballage, les détaillants ont continué de réduire la taille de leurs stocks, après avoir gonflé préventivement leur réserve dans un contexte de perturbation de la chaîne d’approvisionnement, a expliqué le président et chef de la direction, Thomas Morin, jeudi, lors d’une conférence avec les analystes financiers.

Le dirigeant croit cependant que cette période d’ajustement est terminée. «Je ne dis pas que c’est le cas pour toute l’industrie, mais je crois que nos clients sont là où ils le souhaitent.»

Dans un contexte économique incertain, M. Morin souligne que le segment de l’emballage serait résilient à une possible récession. «Plus de 90% de ce que nous faisons, c’est d’emballer de la nourriture», précise-t-il.

Le chef des finances, Donald Le Cavalier, reconnaît, pour sa part, que la période de forte inflation alimentaire apporte toutefois une certaine incertitude. «Est-ce que les gens vont acheter autant d’articles si les prix continuent de monter?»

Dans le secteur de l’impression, la direction anticipe que les hausses de prix qu’elle a adoptées pour prendre en compte l’augmentation de ses coûts devraient avoir un impact sur la demande et les volumes.

L’entreprise mise sur la réduction des coûts pour réduire la pression sur sa rentabilité.

Résultats inférieurs aux attentes

Le bénéfice net décline de 38,7% pour s’établir à 20,9 millions de dollars (M$) au troisième trimestre clos le 30 juillet. Le bénéfice ajusté dilué par action atteint 51 cents. Les revenus, pour leur part, sont en baisse de 5,5% pour s’établir à 706,7M$ au troisième trimestre clos le 30 juillet.

Avant la publication des résultats, les analystes anticipaient un bénéfice par action de 52 cents et des revenus de 755,8M$, selon la firme de données financières Refinitiv.

«Nous percevons les résultats négativement au prix actuel de l’action», réagit l’analyste Drew McReynolds, de RBC Marchés des capitaux.

La société montréalaise navigue contre des vents de face tandis qu’elle a changé de grand patron deux fois en une période de 18 mois. M. Morin a pris les rênes de l’entreprise en juin dernier.

Le segment de l’emballage est considéré par l’entreprise comme une avenue de croissance tandis que le secteur de l’impression se trouve dans une situation de déclin structurel.

L’action de Transcontinental perdait 85 cents, ou 6,34%, à 12,55$ à la Bourse de Toronto en après-midi.

Sur le même sujet

Syndicat à l’entrepôt de Laval: Amazon, CSN et Procureur général devant le tribunal

Mis à jour le 14/06/2024 | La Presse Canadienne

Amazon a déposé une requête en révocation de l’accréditation syndicale.

Québecor dépose une plainte au Bureau de la concurrence concernant Loblaw et Glentel

Loblaw, Rogers et Bell n’ont pas immédiatement répondu aux demandes pour commenter la plainte de Québecor.

À la une

Les nouvelles du marché du lundi 17 juin

Mis à jour il y a 5 minutes | Refinitiv

Les entreprises nord-américaines d'eau embouteillée Primo Water et BlueTriton concluent un accord de fusion.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 17 juin

Mis à jour il y a 19 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'Europe tente un rebond, toujours attentive à la politique française.

La taxe fédérale sur l'investissement

Mis à jour il y a 55 minutes | Daniel Dufort

EXPERT INVITÉ. La ligne qui nous sépare de la confiscation pure et simple est parfois bien mince.