Le BSIF maintient la réserve pour stabilité intérieure des banques à 3,5%

Publié le 08/12/2023 à 11:37

Le BSIF maintient la réserve pour stabilité intérieure des banques à 3,5%

Publié le 08/12/2023 à 11:37

Par La Presse Canadienne

Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) indique qu’il garde le taux en l’état actuel parce qu’il estime que les grandes banques canadiennes ont atteint un niveau de fonds propres de réserve suffisant pour éponger les pertes si les vulnérabilités actuelles se matérialisent par des pertes réelles. (Photo: La Presse Canadienne)

L’organisme de réglementation bancaire du Canada maintient sa réserve de stabilité intérieure à 3,5%.

Ce coussin est une mesure du montant de capital que les grandes banques du pays doivent détenir pour couvrir les pertes potentielles. 

Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) indique qu’il garde le taux en l’état actuel parce qu’il estime que les grandes banques canadiennes ont atteint un niveau de fonds propres de réserve suffisant pour éponger les pertes si les vulnérabilités actuelles se matérialisent par des pertes réelles. 

La décision de l’autorité de régulation fait suite à une décision prise en juin d’augmenter le taux d’un demi−point de pourcentage.

Le taux de la réserve pour stabilité intérieure (RSI) s’applique aux six plus grandes banques du Canada, connues sous le nom de banques d’importance systémique.

Il est revu et fixé en juin et en décembre de chaque année, mais peut être modifié à d’autres moments si nécessaire.

 

 

À la une

Décès de Brian Mulroney, le «p'tit gars de Baie-Comeau»

Mis à jour à 19:34 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»