Pétrole d'Anticosti: les partenaires de Pétrolia devront payer

Publié le 22/07/2016 à 15:32

Pétrole d'Anticosti: les partenaires de Pétrolia devront payer

Publié le 22/07/2016 à 15:32

La justice canadienne a ordonné vendredi au gouvernement du Québec et à la compagnie pétrolière Saint-Aubin d'honorer leurs engagements avec la société canadienne Pétrolia, à laquelle ils sont associés pour le projet de pétrole de schiste de l'île d'Anticosti.

Saisie en référé, la Cour supérieure du Québec a ordonné à la société publique Ressources Québec (détenue par le gouvernement de la Belle Province) et à Saint-Aubin Energie (filiale canadienne de Maurel et Prom) de fournir à la co-entreprise qu'ils détiennent avec Pétrolia les fonds nécessaires pour son fonctionnement de base jusqu'en mai.

Le tribunal n'a toutefois pas accédé à la demande de Pétrolia de contraindre ses associés de décaisser les 13 millions de dollars nécessaires pour réaliser des forages exploratoires sur Anticosti, à l'aide la fracturation hydraulique, prévus initialement cet été.

Les trois groupes se sont associés en avril 2014 avec la création d'une co-entreprise d'exploration pétrolière, Hydrocarbures Anticosti (HASEC), afin d'exploiter le brut du sous-sol de l'île d'Anticosti, dans le golfe du Saint-Laurent, dont Pétrolia détenait alors les permis d'exploration.

Le Québec possède à 35% cette coentreprise, via la société publique Ressources Québec, tandis que Pétrolia, Corridor Ressources et Saint-Aubin Energie (filiale canadienne de Maurel et Prom) détiennent chacun 21,7% des parts.

Les trois forages ont été permis en juin par la voie de quatre certificats d'autorisation du ministère de l' Environnement. L'entreprise, qui avait déposé sa demande en février, a soutenu que le ministère s'était pourtant engagé à répondre avant la fin d'avril. Aussitôt autorisés, les forages ont suscité une autre controverse, puisqu'ils nécessiteront le pompage de 30 millions de litres d'eau à même des rivières à saumon.

Grande comme la Corse, Anticosti est un joyau écologique que se partagent 200 habitants et 200.000 cerfs de Virginie. Ses entrailles contiendraient de 30 à 40 milliards de barils de pétrole de schiste, dont une infime partie (entre 1% et 5%) est récupérable. Le programme d'exploration actuellement en cours vise à déterminer et à valider avec précision son potentiel en hydrocarbures.

 

À la une

Le risque crypto pèse plus sur la Bourse qu’on ne le croit

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les cryptos se montreraient contagieuses s’infiltrant dans les placements et les trésoreries.

Wall Street attend mardi son premier fonds indiciel indexé sur le bitcoin

Il y a 47 minutes | AFP

Le fonds indiciel (ETF) de ProShares, qui suivra le marché à terme du bitcoin, commencera à se négocier mardi.

Un patron qui veut son bien

Édition de Octobre 2021 | Denis Lalonde

BILLET. La fermeture du capital d'Exfo n'a pas permis de créer un maximum de valeur pour les actionnaires.