Air Canada: menace de loi spéciale

Publié le 10/10/2011 à 17:20, mis à jour le 10/10/2011 à 17:37

Air Canada: menace de loi spéciale

Publié le 10/10/2011 à 17:20, mis à jour le 10/10/2011 à 17:37

Par AFP

Photo : Bloomberg

La ministre du Travail du Canada Liza Raitt a, une nouvelle fois, brandi la menace d'une loi pour empêcher une grève des personnels de bord d'Air Canada programmée ce jeudi, selon un communiqué du ministère diffusé lundi.

"Si les parties n'arrivent pas à trouver une solution, notre gouvernement est prêt à agir afin de protéger la situation économique précaire du Canada", déclare Mme Raitt, dans le texte. "Toutes les options possibles seront envisagées", poursuit-elle, "y compris le recours au projet de loi proposé en septembre".

Le syndicat menaçait déjà de faire grève le 17 septembre, dans le cadre du même conflit, mais avait cédé face à la menace du ministre du Travail de faire voter d'urgence une loi imposant la reprise du travail.

La grève lancée par le personnel de bord d'Air Canada pourrait affecter les vols à partir de jeudi.

Le personnel de bord a rejeté dimanche à 65,2% un accord de principe conclu avec la direction le 20 septembre dernier, selon le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), sans préciser le nombre de votants.

C'est le deuxième accord rejeté en moins d'un mois par le syndicat.

Le conflit qui concerne les conditions de travail des agents de bord dure depuis plus de six mois: ces employés sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2011. Un précédent accord de principe était intervenu le 1er août, mais il avait également été rejeté à 87,7%.

Les 6 800 agents de bord pourraient donc entrer en grève jeudi à partir de 00h01 (04h01 GMT). La compagnie propose aux passagers de modifier leur réservation sans frais.

À la une

«Revenir au bureau? Non merci, ça coûte trop cher!»

Il y a 31 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Essence, strationnement, food court... Au secours, le retour partiel au bureau me coûte une fortune!»

Ce qui cloche avec l'expérience voyageur à l'aéroport de Montréal

BLOGUE INVITÉ. Comment se fait-il que l'expérience soit plus fluide à Paris qu'à Montréal?

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.