Bernard Mooney : Profiter de la crise porcine

Publié le 30/04/2009 à 00:00

Bernard Mooney : Profiter de la crise porcine

Publié le 30/04/2009 à 00:00

Il est évident que ce sera le Mexique le grand perdant économique de cette crise. Par contre, à plus long terme, une fois l’épidémie (hum, le mot est trop fort, j’en conviens) contenue, on peut présumer que l’activité touristique reprendra de plus belle.

Alors, des titres comme Grupo Aeroportuario del Sureste (NY, ASR), Grupo Aeroportuario del Pacifico (NY, PAC), et Grupo Aeroportuario del Centro Norte (Nasdaq, OMAB) pourraient offrir des occasions intéressantes à l’investisseur capable de vivre avec les fluctuations à court terme et les risques à plus long terme.

Ces exploitants sont généralement des sociétés rentables, générant beaucoup de liquidité et jouissant d’un mini monopole local.

Ils ont tous repris du poil de la bête aujourd’hui après les importantes baisses d’hier. Sauf qu’ils retrouvent tous au moins 50 % moins qu’à leurs sommets des 52 dernières semaines.

Voilà des idées à approfondir.

Qu’en pensez-vous ?

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'Ă  cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.