PME : 5 avantages de l’activité physique en entreprise

Publié le 26/04/2022 à 00:30

Par ACTIZ

La pandémie a évidemment entraîné son lot de défis pour la PME. Certaines de vos préoccupations actuelles peuvent cependant être minimisées par l’implantation de mesures simples et peu coûteuses favorisant l’activité physique dans votre organisation. Êtes-vous prêt à faire le saut ? Voici cinq bienfaits que vous pourriez constater en transmettant le désir de bouger à vos troupes !

1- Amoindrir les enjeux de main-d’œuvre

Le rapport intitulé Étude sur l’activité physique au travail, publié en 2022 par la firme de sondage Léger, confirme que la principale préoccupation des gestionnaires de PME du Québec est le manque de main-d’œuvre (37 %). Sur le même sujet, l’attraction et la rétention du personnel arrive d’ailleurs au troisième échelon de leurs préoccupations (28 %). Voilà déjà deux enjeux qui exigent des mesures appropriées !

Pour attirer et retenir les meilleurs talents dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, bien souvent, l’employeur n’a d’autres choix que de délier les cordons de sa bourse. Mais la composante salariale n’est pas la seule variable à considérer dans l’équation. Les travailleurs et travailleuses préfèrent bien souvent obtenir des conditions avantageuses en adéquation avec leurs valeurs personnelles, plutôt qu’un simple rehaussement de leur rémunération directe.

« Les gens souhaitent être heureux au travail », constate d’ailleurs Andrée-Anne Jutras, chef de projet ACTIZ, une initiative de M361 et du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec pour promouvoir l’activité physique auprès des PME québécoises. Plusieurs candidats et candidates recherchent donc une meilleure qualité de vie et la possibilité de concilier davantage leurs obligations liées au travail et à la famille. « Faire la promotion de l’activité physique en entreprise est un excellent moyen de mousser votre image de marque et de combler les attentes des personnes que vous souhaitez embaucher », dit-elle.

2- Améliorer la productivité de l’entreprise

Selon ce même rapport, la solidité financière des PME demeure également une source de préoccupation pour 32 % des gestionnaires. Bien souvent, l’entreprise doit contrôler ses coûts et atteindre des objectifs financiers qui répondent aux attentes des propriétaires. Plusieurs études soulignent que les gens qui bougent peu sont enclins à être moins productifs au travail. Donc, pour renverser cette tendance, les employeurs devraient encourager la pratique régulière d’activités physiques au boulot !

Mais bonne nouvelle : plusieurs mesures simples, rapides et peu coûteuses peuvent être instaurées en entreprise pour favoriser l’activité physique. Et si une meilleure rentabilité passait par une productivité rehaussée ?

Andrée-Anne Jutras ne manque d’ailleurs pas d’arguments pour démontrer que l’application de mesures liées au mieux-être en milieu de travail apporte des retombées économiques positives. Par exemple, le Groupe entreprises en santé, après avoir compilé plusieurs données sur le sujet, considère qu’un retour sur investissement pouvant varier entre 1,50 $ et 3,80 $ par dollar investi est envisageable.

3- Diminuer le taux d’absentéisme

L’étude L’activité physique au travail: des bienfaits pour tous du comité scientifique de Kino-Québec (2019) fait aussi mention d’une efficacité accrue de l’organisation. « Les personnes qui pratiquent régulièrement des activités physiques s’absentent du travail moins fréquemment et moins longtemps que leurs collègues inactifs. De plus, elles réduisent en moyenne de 2 % leur absentéisme et augmentent leur productivité de 9 %. »

Des chiffres qui concordent avec les croyances d’une majorité d’employeurs : 54 % d’entre eux considèrent ainsi que l’activité physique en entreprise peut contribuer à diminuer le taux d’absentéisme de leur personnel. Si vous êtes prêts à passer de l’idée à l’action dès maintenant, ce guide vous permettra de faire de votre vision une réalité !

4- Améliorer l’esprit d’équipe

« L’union fait la force », dicte l’adage. Lorsque vos équipes de travail se proposent de relever le défi des pauses actives, c’est toute l’organisation qui profite de cette synergie. Et lorsque des personnes de niveaux hiérarchiques différents marchent ensemble à l’heure du dîner, elles peuvent en venir à développer un lien de confiance et des affinités susceptibles de contribuer au succès de vos projets.

Pour améliorer l’humeur de vos collègues et créer une chimie entre les différents départements, rien n’égale donc la pratique d’une activité physique au travail ! Une mesure qui favorise aussi une meilleure expérience en contexte de télétravail, selon 60 % des répondants et répondantes de l’étude Léger.

5- Assurer une meilleure gestion du stress

Les effets bénéfiques d’une pratique régulière de l’exercice physique sont bien documentés. Bouger, au jour le jour, contribue de plusieurs façons au mieux-être de vos collègues. Et c’est justement l’une des préoccupations importantes des employeurs (28 %) : ils souhaitent favoriser non seulement la santé physique des talents à leur emploi, mais aussi veiller à leur donner des outils pour les accompagner dans la gestion du stress ou de leur anxiété, à titre d’exemple.

La majorité des employeurs considèrent ainsi que l’activité physique en entreprise peut améliorer la gestion du stress et de l’anxiété (78 %) et la santé mentale (80 %) du personnel. Et c’est pourquoi de plus en plus d’entreprises québécoises — Natifs, une agence de publicité située à Trois-Rivières, en est un premier exemple — mettent en place des mesures visant à encourager l’intégration de l’activité physique à l’horaire de travail. Inspirant, n’est-ce pas ?

Le conseil du coach

L'implantation de telles mesures ne doit pas être soutenue seulement par la direction de l’organisation, au moment même où elle se trouve déjà confrontée à plusieurs enjeux. « La responsabilité doit être partagée entre l’employeur et les employés », recommande Andrée-Anne Jutras.

Un son de cloche similaire est constaté par 43 % des répondants et répondantes, qui considèrent que la promotion de l’activité physique en entreprise incombe en partie au personnel et à l’employeur. Celui-ci peut démontrer son leadership en mettant sur pied un comité de santé consacré au projet. Les membres peuvent donc prendre le relais de la direction et s’impliquer jusqu’au fil d’arrivée.

D’ailleurs, une initiative telle que Formule ACTIZ — une expérience formative qui s’échelonne sur six semaines pour permettre aux équipes participantes de développer un projet d’implantation d’activité physique en milieu de travail — peut contribuer à l’amélioration de la performance organisationnelle, quels que soient la taille ou le secteur d’activité de votre PME.

Andrée-Anne Jutras est d’ailleurs convaincue d’une chose : implanter des mesures simples liées à l’activité physique en entreprise permet de côtoyer des collègues heureux. « Tout le monde y gagne : les employeurs et les individus en retirent des bénéfices », conclut-elle.

 

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour le 17/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

17/05/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour le 17/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.