Vers le 1er milliard d’utilisateurs de cryptomonnaies fin 2022

Publié le 24/01/2022 à 14:16

Vers le 1er milliard d’utilisateurs de cryptomonnaies fin 2022

Publié le 24/01/2022 à 14:16

Par François Remy

«Quand vous investissez sur le long terme, vous ne regardez pas fixement votre portefeuille.» (Photo: 123RF)

LES CLÉS DE LA CRYPTO est une rubrique qui décode patiemment l’univers de la cryptomonnaie et ses secousses boursières, industrielles et médiatiques. François Remy se donne pour mission d’identifier les entrepreneurs prometteurs, de décoder les progrès techniques et d’anticiper les impacts industriel et sociétal de cette monnaie numérique.


(Illustration: Camille Charbonneau)

 

Cette projection semble difficile à croire en ce moment. Vu l’effondrement du marché du bitcoin, certains détenteurs se sont vite délestés de leurs avoirs numériques. Néanmoins, la perception publique de l’industrie crypto a changé en 2021 et provoqué une fulgurante accélération de l’adoption. Un mouvement qui pourrait alimenter d’ici la fin de cette année un nouveau et intense boom démographique.

«Sale temps pour le bitcoin». «C’est la fin de la pyramide de Ponzi». «Fini de bouillir la planète avec ta maudite fraude». Ces sentences caricaturales pullulent sur les réseaux sociaux, mais aussi dans l’intimité des familles depuis que la cryptomonnaie corrige sèchement (-20% en une semaine), emportant avec elle ses cousines digitales. Ce à quoi les plus enthousiastes répondent que c’est dans ces moments particuliers qu’on est là pour la technologie.

Un peu comme Eric Adams, le nouveau maire new-yorkais, qui a converti sa première paie en bitcoin quelques heures avant l’effondrement du marché. Interrogé par CNN sur cette ironie du calendrier, le mandataire s’est montré serein.

«Quand vous investissez sur le long terme, vous ne regardez pas fixement votre portefeuille, vous achetez bas en espérant récupérer ce que vous désirez. Mais notre but avec le bitcoin est d’envoyer ce message: New York est ouverte à la technologie, nous voulons voir de nouvelles technologies dans la ville et encourager les jeunes gens de New York à s’engager sur ce marché émergent», a calmement expliqué Eric Adams.

Ça paie le bitcoin

Certains objecteront volontiers qu’il s’agit sûrement d’un cas isolé, exemple marginal de l’ultralibéralisme américain. Pourtant, l’intérêt marqué pour cette nouvelle forme de rémunération se développe, bien au-delà de l’État de New York et même de nos frontières. Une récente enquête d’opinion de Capterra, un fournisseur américain d’avis clients sur les logiciels, a révélé que sur mille sondés, 62% se disaient prêts à être payés en cryptomonnaies au cours des cinq prochaines années. Ce qui pourrait signaler un potentiel changement dans les attentes salariales des employées, mais aussi annoncer aux PME d’éventuelles adaptations de leurs procédures de paiement.

«Les entreprises doivent garder un œil sur les tendances cryptographiques et commencer à faire des recherches approfondies sur les avantages et les risques de cette technologie, ainsi que sur la mise en œuvre technologique, la conformité réglementaire et les outils de sécurité nécessaires à leur fonctionnement», recommande Tessa Anaya, analyste pour Capterra.

Adoption effrénée

L’adoption des cryptomonnaies reste encore largement une vue de l’esprit, car il existe d’innombrables moyens de la mesurer: nombre de portefeuilles, nombre d’adresses actives, nombre d’utilisateurs sur la chaîne (on-chain), capitalisation de marché, valeur totale verrouillée sur des protocoles DeFi, communautés sur les médias sociaux, les partenariats commerciaux…

«La liste semble infinie. Mais peu importe comment vous la définissez, 2021 a été une année historique pour les cryptomonnaies et certainement une année qui a vu un changement marquant dans l’image publique de l’industrie, en partie grâce à plusieurs des métriques mentionnées», notent les analystes de Kraken Intelligence, la division de recherche de la plateforme d’échange, dans leur Revue crypto de janvier 2022.

Autre chapelle, même son de cloche optimiste, les analystes de la plateforme Crypto.com s’attendent à ce que «des pays développés élaborent des cadres juridiques et fiscaux clairs pour les cryptoactifs.» Et, en parallèle, davantage de nations confrontées à une économie fortement inflationniste et à une dépréciation de leur monnaie pourraient suivre l’exemple du Salvador.

«Selon nos dernières recherches, il y avait 295 millions d’utilisateurs dans le monde au 29 décembre 2021. Si nous extrapolons un taux d’augmentation similaire en 2022, nous sommes en passe d’atteindre 1 milliard d’utilisateurs de cryptomonnaies d’ici la fin de l’année», prédisent-ils alors.

 

L'année 2021 marque un fameux millésime pour les jeunes entreprises de la chaîne de blocs. Les rondes de financement explosent les compteurs un peu partout dans le monde. 
« Une année qui a déjà battu tous les records », mentionne l'entreprise d'analyse commerciale CB insights dans son nouveau rapport trimestriel L'état des lieux de la chaîne de blocs https://www.cbinsights.com/research/report/blockchain-trends-q3-2021. Le financement mondial des start-ups actives dans la chaîne de blocs et/ou les cryptomonnaies a continué son ascension (+384% par rapport à 2020) pour atteindre de nouveaux sommets : l’équivalent de 19 milliards de dollars (G$) canadiens depuis janvier. 
Un phénomène qui ne s’est donc pas arrêté aux frontières du Canada. Rien qu’au cours des trois derniers mois écoulés, les entreprises en croissance ont vu affluer près de 645 millions de dollars (M$), soit des montants dix fois plus conséquents qu’au trimestre précédent. 
Parmi celles-ci, citons l’entreprise vancouvéroise Dapper Labs, rendue célèbre à la fin de 2017 pour ses CryptoKitties https://www.cryptokitties.co/ (oui oui, des chatons numériques à élever, à collectionner ou à vendre), mais qui est passée en ligue majeure de l’industrie crypto avec les NBA Top Shot https://nbatopshot.com/ (de grands moments de joueurs de basket-ball immortalisés sous forme de NFT sur la chaîne de blocs). 
Forte de 220 employés et valorisée à 9,5 G$, la licorne Dapper Labs a ainsi réalisé en septembre dernier une méga-ronde de plus de 300 M$ https://venturebeat.com/2021/09/22/dapper-labs-raises-250m-and-seals-deal-with-laliga-for-soccer-nft-collectibles/, qui serviront entre autres à démocratiser davantage les objets digitaux de collection.
Un mois plus tôt, un autre acteur principal de l’écosystème du bitcoin avait aussi mené une méga-ronde de l’ordre de 261 M$ https://blockstream.com/2021/08/24/en-blockstream-secures-210m-series-b-financing/ , la société Blockstream siégeant à Victoria, en Colombie-Britannique. 
[CARTOGRAPHIE DES FINANCEMENTS]
Créée en 2014 en se donnant pour mission de « bâtir l’infrastructure financière du futur » en suivant l’innovation libre, l’entreprise s’est imposée en cheffe de file dans le domaine des technologies de la chaîne de blocs et de la recherche de pointe en cryptographie et en systèmes distribués. Il s’agit d’une nouvelle licorne, dont la valeur flirte désormais avec les 4 G$. 
Il faut dire qu’avec douze nouvelles licornes à l’échelle mondiale sur la période observée, ce « taux de natalité entrepreneuriale » n’a jamais été aussi élevé. Cela étant dit, le troupeau demeure très américain, avec 15 licornes sur les 31 répertoriées cette année.
Autre fait notable, alors que ce sont les "cryptobourses" qui ont attiré le plus de fonds par rapport à toutes les autres catégories d’activités cette année, le Canada n’enregistre aucun financement dans ce secteur précis.
Sur l’échiquier international du capital-risque, le Canada se distingue grâce à son dynamisme par rapport au reste du monde avec environ 10% des financements pendant le trimestre observé, et ce, alors que les opérations ne représentent que 2% des volumes globaux (286 deals). Bien plus grande, l’Europe affiche 15% des financements, tandis que l’Asie pèse pour 20%. Mais ce sont les États-Unis qui dominent largement (50%).
Pour conclure le top cinq trimestriel des financements au Canada, dans une mesure nettement moindre que leurs homologues, notons, tout d’abord, la société Figment, fournisseur torontois d’infrastructure pour le web décentralisé, qui a récolté pour 62 M$ https://figment.io/resources/figment-announces-50-million-in-series-b-funding/. Ensuite, on retrouve Horizon Blockchain Games, une autre entreprise de Toronto, qui comme son nom l'indique crée des jeux cryptos et des outils pour aider les autres à en faire de même, dont la somme obtenu s’élève à 5,6 M$. Enfin, le « groupe mondial décentralisé de développeurs passionnés » Fuel Labs, qui élabore des protocoles venant se greffer sur Ethereum, a reçu un soutien financier à hauteur de 1,9 M$ https://www.businesswire.com/news/home/20210921005286/en/Fuel-Labs-Announces-1.5-Million-of-Support-Led-by-CoinFund .
En somme, depuis le début de l’année, plus d’1,2 G$ canadiens ont déjà été injectés dans des start-ups et scale-ups liées à la crypto. Et la tendance ne devrait pas s’inverser de sitôt…
  

 

Pour ne plus louper ce rendez-vous, recevez les «Clés de la crypto» dans votre boîte de courriels !


 


 

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour le 17/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

Le minage de bitcoin repart en Chine, les États-Unis restent premier

17/05/2022 | AFP

Les mineurs américains représentent désormais 37,84% de l'activité, mais «la Chine a ressurgi» à 21,11%.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi
Mis à jour le 17/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine mitigée, soucieuse pour la croissance
Mis à jour le 16/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi
Mis à jour le 16/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour le 17/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

17/05/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour le 17/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.