Des formations adaptées aux nouveaux enjeux numériques

Publié le 27/11/2023 à 10:28

Des formations adaptées aux nouveaux enjeux numériques

Publié le 27/11/2023 à 10:28

Par Maxime Johnson

Trois formations sont offertes conjointement par les deux entreprises pour l’instant: une sur la cybersécurité pour les dirigeants de PME, une sur la cybersécurité pour les administrateurs de sociétés et une sur l’IA générative pour les dirigeants et administrateurs.

TECHNO SANS ANGLES MORTS décortique les technologies du moment, rencontre les cerveaux derrière ces innovations et explore les outils numériques offerts aux entreprises du Québec. Cette rubrique permet de comprendre les tendances d’aujourd’hui afin d’être prêt pour celles de demain.

TECHNO SANS ANGLES MORTSIntelligences artificielles génératives, sobriété numérique, cybersécurité: le numérique connait à l’heure actuelle de grands bouleversements. Plusieurs formations ont récemment été mises sur pied pour permettre aux gestionnaires, aux administrateurs et aux travailleurs de s’y adapter. En voici trois. 

La cybersécurité et l’IA générative pour les administrateurs et gestionnaires 

Même si 93% des PDG canadiens craignent que l’intelligence artificielle (IA) générative les rende encore plus vulnérables aux atteintes à la cybersécurité, seulement 56% d’entre eux s’estiment prêt à faire face à une cyberattaque, selon le rapport Perspectives des chefs de la direction, de KPMG International.

C’est en partie ce qui a motivé Microsoft et KPMG à lancer la semaine dernière le Centre de développement des compétences en gestion des risques opérationnels, qui sera notamment au cœur d’une toute nouvelle série de formations en cybersécurité et en IA générative, cette technologie à la base de ChatGPT et des générateurs d’images comme Dall-E et Midjourney.

Trois formations sont offertes conjointement par les deux entreprises pour l’instant : une sur la cybersécurité pour les dirigeants de PME, une sur la cybersécurité pour les administrateurs de sociétés et une sur l’IA générative pour les dirigeants et administrateurs.

«On trouve que c’est une clientèle souvent délaissée. Le réflexe du PDG est généralement de laisser les formations à ses responsables de la sécurité, mais c’est important que les dirigeants et les membres des conseils d’administration comprennent aussi ce qu’est une cyberattaque, par exemple, et quelles sont leurs obligations», note Michel Biron, directeur du secteur public pour l’Est du Canada chez Microsoft.

Certaines des vidéos qui composent ces formations sont les mêmes pour les deux profils (administrateurs et dirigeants), mais d’autres sont aussi adaptées. Les administrateurs ont par exemple des cours sur les considérations reliées à la cybersécurité en lien avec les fusions et les acquisitions, tandis que les dirigeants ont un cours sur leur rôle par rapport à la cybersécurité en entreprise.

Les formations en ligne, gratuites et en français, durent environ 5 heures, incluant un atelier en mode hybride de 1 heure 30 à 2 heures où les participants devront faire face à une cyberattaque lors d’une mise en situation.

«Nous allons ensuite offrir d’autres formations adaptées à des profils différents, certaines plus poussées pour les employés spécialisés, et d’autres, plus générales, pour le grand public», ajoute Benoit Lacoste Bienvenue, associé directeur de KPMG au Québec.

Trois cohortes de 50 personnes par mois pourront suivre les nouvelles formations, et recevront un certificat à la fin de celles-ci. Microsoft et KPMG estiment que plus de 11 000 cadres québécois pourraient en profiter. Vous pouvez vous inscrire ici.

 

L’IA générative, des novices aux développeurs 

À travers ses différents programmes éducatifs, comme AWS Educate et AWS Skill Builder, le bras infonuagique d’Amazon AWS a déjà formé plus de 200 000 Canadiens. L’entreprise espère pouvoir rejoindre un public encore plus large, avec l’annonce la semaine dernière du lancement de huit nouvelles formations, toutes reliées à l’IA générative.

«Ce sont vraiment des formations qui peuvent intéresser tout le monde, des étudiants aux développeurs, en passant par les employés d’entreprises qui se demandent comment ils pourraient utiliser l’IA générative», explique Coral Kennett, responsable de l’éducation pour AWS Canada.

«L’IA générative n’est après tout pas que pour les employés avec un profil plus technique, poursuit la responsable. C’est important que les gens des affaires, des ventes, du marketing et autres puissent aussi comprendre ce que c’est, et comment s’en servir.»

La formation Generative AI Learning Plan for Decision Makers contient par exemple trois cours en ligne d’une heure chacun pour aider les dirigeants d’entreprises qui souhaitent déployer des outils d’IA générative, tandis que la formation Foundations of Prompt Engineering est un cours de quatre heures destiné aux employés plus techniques, qui se concentre uniquement sur le prompt engineering (ou ingénierie des invites), afin d’apprendre à poser les bonnes questions aux outils d’IA génératives pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

«Certaines formations sont adaptées aux outils d’AWS, comme CodeWhisperer pour générer du code informatique, mais d’autres sont plus générales», précise Coral Kennett.

Les huit nouveaux cours, tous en anglais seulement, ont été dévoilés la semaine dernière dans le cadre du programme AI Ready d’AWS, qui vise à former gratuitement à l’IA deux millions de personnes dans le monde d’ici 2025. Certaines sont offertes sur la plateforme AWS Educate, et d’autres sur la plateforme AWS Skill Builder.

 

Une formation pour allier transition numérique et transition écologique 

On associe souvent le numérique à de l’intangible. Pourtant, chaque service en ligne, site web et autres que les entreprises produisent ou utilisent ont bel et bien une empreinte carbone. «Et plus cet univers grossit, plus il s’accompagne d’impacts environnementaux et contribue à rendre nos modes de vie intenables», note Martin Deron, l’un des formateurs du nouveau cours Transition numérique et transition écologique : défis et pistes de solutions, à la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal.

Ce cours comporte une introduction de trois heures, puis deux modules de 12 heures. Le module 1 touche la gestion durable du parc informatique de son organisation. «Il s’adresse surtout aux responsables de l’approvisionnement et des achats en technologies de l’information», explique Martin Deron, qui est aussi responsable du défi numérique de Chemins de transition, une initiative de l’Université de Montréal et d’Espace pour la vie qui s’intéresse aux conséquences des bouleversements écologiques sur la société québécoise.

Le second module touche pour sa part l’écoconception de ses services numériques, qui permet de réduire l’impact environnemental de ses services, et devrait particulièrement intéresser les métiers en lien avec la conception de services numériques et le design d’expérience utilisateur.

La formation est offerte au prix de 1000 dollars ($) pour un module, ou de 1800 $ pour les deux modules. Une certification professionnelle universitaire sera par la suite offerte, à condition d’avoir réussi des questionnaires à choix multiples. Vous pouvez vous inscrire ici.

 

 

Sur le même sujet

Norea Capital mise sur Versacom

22/02/2024 | Dominique Talbot

Seulement au Canada, le marché dans lequel Versacom évolue est évalué à 3,5 milliards de dollars.

Intelligence artificielle: ChatGPT débloque pendant des heures

21/02/2024 | AFP

OpenAI n’a pas fourni plus de précisions sur la nature de l’incident.

OPINION Les données au cœur de l'intelligence d’affaires
Édition du 21 Février 2024 | Jean-François Venne
Arrimer l'intelligence d’affaires à sa stratégie
Édition du 21 Février 2024 | Jean-François Venne
Des données qui améliorent l’inclusion et la durabilité
Édition du 21 Février 2024 | Jean-François Venne

À la une

Possible victoire russe en Ukraine: de graves répercussions

23/02/2024 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs facteurs rendent difficiles pour l'Ukraine la reprise des territoires conquis par la Russie.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour le 23/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour le 23/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.