Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 24/09/2021 à 08:26, mis à jour le 24/09/2021 à 08:49

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Publié le 24/09/2021 à 08:26, mis à jour le 24/09/2021 à 08:49

(Photo: La Presse Canadienne)

Les marchés des actions reculaient vendredi, sans effacer leurs gains de la semaine, scrutant l'évolution de la situation financière de géant chinois de l'immobilier Evergrande, tandis que le cours du bitcoin était de nouveau touché par le régulateur chinois. Wall Street devrait suivre la même tendance à l'ouverture, alors que la place boursière avait nettement progressé la veille. En Asie, la Bourse de Tokyo a bondi au retour d'un jour férié, tandis que les Bourses chinoises se sont repliées, notamment Hong Kong, où Evergrande est coté, qui a reculé de 1,30%. 


Les indices

Aux États-Unis, vers 8h00, les contrats à terme du Dow Jones perdaient 156 points, ou de 045%, à 34 488 points. Ceux du S&P 500 baissaient de 23,75 points, ou 0,54% à 4 414,25 points alors que ceux du Nasdaq descendaient de 106,75 points, ou 0,70 %, à 15 196,75 points.

En Europe, les résultats étaient à la baisse. À Londres, le FTSE 100 baissait de 0,48%. À Paris, le CAC 40 chutait de 1,13% et à Francfort, le DAX descendait de 0,84%.

En Asie, le Nikkei de Tokyo a haussé de 2,06% et le Hang Seng de Hong Kong a perdu 1,30%.

Du côté du pétrole, vers 8h00, le prix du baril de WTI américain baissait de 0,12% à 73,21 $US et le baril de Brent de la mer du Nord oscillait l'équilibre à à 77,24 $US.

 

Le contexte

La société immobilière a encore chuté de plus de 11% vendredi, au lendemain de l'arrivée à échéance d'un versement dû à ses créanciers. 

«Un éventuel défaut du groupe ne serait formellement constaté qu'au terme d'une période de grâce de 30 jours, ce qui laisse du temps à Evergrande comme aux autorités chinoises pour trouver une solution», explique Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance. 

«Dans l'immédiat, les valeurs les plus exposées au marché chinois comme le luxe sont les plus fortement attaquées à Paris», ajoute-t-il.

Selon plusieurs médias, les autorités chinoises de régulation des marchés financiers ont donné des instructions aux dirigeants d'Evergrande, en leur demandant notamment d'éviter un défaut de paiement sur leur dette libellée en dollars.

La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a pour sa part relativisé l'impact qu'aurait pour la zone euro une possible faillite d'Evergrande.

«En Europe et dans la zone euro en particulier, l'exposition directe serait limitée», a déclaré la Française lors une interview à la chaîne CNBC, qui entrevoit «un impact et une exposition centrés sur la Chine».

Le principal événement de la séance sera la prise de parole de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale (Fed), lors d'un débat organisé par la banque centrale des États-Unis à 10 h, heure du Québec.

L'institution a confirmé mercredi qu'un début de normalisation de sa politique monétaire était pour «bientôt», une nouvelle bien accueillie par les marchés. 

Du côté des indicateurs, le moral des entrepreneurs en Allemagne a reculé en septembre, pour le troisième mois d'affilée. Des élections législatives pour désigner le ou la successeur d'Angela Merkel se dérouleront par ailleurs dimanche.

Le groupe de luxe Kering a annoncé que ses deux dernières marques à utiliser de la fourrure animale, Saint Laurent et Brioni, y renonceraient à compter des collections de l'automne 2022, un cap qui avait déjà été franchi par la plupart des griffes du groupe, dont Gucci et Balenciaga.

Déjà mal orientées à l'ouverture en raison du repli des marchés chinois, les valeurs parisiennes du secteur du luxe restaient dans le rouge. Kering était lanterne rouge de l'indice CAC 40 et perdait 3,20% à 632,40 euros. LVMH reculait de 2,11% à 640,20 euros et Hermès de 2,35% à 1 286,50 euros. Ailleurs en Europe les entreprises du luxe enregistraient des pertes moins importantes.

L'action du fonds d'investissement dédié aux infrastructures Antin valait 30,54 euros pour son premier jour de cotation, soit une hausse de 27,25% par rapport au prix d'introduction fixé à 24 euros. Cette opération a permis à Antin de lever 550 millions d'euros et le valorise à environ 4,1 milliards d'euros, soit la plus importante introduction à la Bourse de Paris en 2021.

Le bitcoin, qui était en petite hausse en début de matinée, accusait une chute de 7,95% à 41 200 dollars américains vers 8 h 10, après un nouveau tour de vis réglementaire en Chine.

La Banque centrale chinoise a jugé vendredi que toutes les transactions financières impliquant des cryptomonnaies étaient illégales, la dernière d'une série de décisions visant à lutter contre ce phénomène.

L'euro reculait de 0,19% face au billet vert à 1,171 9 $US.

Sur le même sujet

Evergrande: retour en bourse, malgré des comptes dans le rouge

10:49 | AFP

L'un des plus gros promoteurs de Chine traîne une ardoise estimée à près de 260G€, qui menace le reste de l'économie.

Le bitcoin franchit un nouveau plus haut historique à plus de 66 000 $US

10:23 | AFP

Le bitcoin profite depuis un mois du lancement du premier fonds indiciel (ETF) lié à son cours à la Bourse de New York.

À la une

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, Dow Jones et S&P 500 à un souffle du record

Mis à jour à 17:11 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto continue de progresser en territoire record.

À surveiller: Boralex, 5N Plus et Goldman Sachs

10:28 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, 5N Plus et Goldman Sachs? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: Magna International, Hexo, CP, CGI, Nestlé, ...

08:41 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.