Le profit de SNC Lavalin recule au quatrième trimestre

Publié le 06/03/2014 à 09:15

Le profit de SNC Lavalin recule au quatrième trimestre

Publié le 06/03/2014 à 09:15

Par La Presse Canadienne

Le Groupe SNC-Lavalin a annoncé jeudi un bénéfice net attribuable aux actionnaires en déclin à 92,54M$ ou 0,61$ par action au quatrième trimestre, comparativement à 93,84 millions $ ou 62 cents par action l'an dernier.

Ses revenus trimestriels ont aussi glissé, passant de 2,42 milliards $ à 2,12 milliards $.

Le résultat net provenant des Investissements - concessions d'infrastructure (ICI) a augmenté pour s'établir à 123,8 millions $, comparativement à 70,4 millions $ pour le quatrième trimestre de 2012, principalement en raison d'un gain net de 36,2 millions $ découlant de la cession partielle d'Astoria II ainsi que d'une hausse du résultat net provenant d'AltaLink, partiellement contrebalancés par une baisse du dividende reçu provenant de l'Autoroute 407.

Le géant montréalais a déclaré une perte nette de 31,3 millions provenant des activités d'Ingénierie et construction, et d'Opérations et maintenance, comparativement à un résultat net de 23,5 millions $ au quatrième trimestre de 2012, reflétant principalement une perte d'exploitation dans le secteur Infrastructures et environnement et un apport moins élevé du secteur Mines et métallurgie, partiellement contrebalancés par un apport plus élevé du secteur Pétrole et gaz.

Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2013, SNC-Lavalin a déclaré un résultat net attribuable aux actionnaires de 35,8 millions $, soit 24 cents par action, comparativement à un résultat net de 305,9 millions $ ou 2,02 $ par action un an plus tôt.

Les produits se sont établis à 7,9 milliards $, soit un niveau comparable à 2012.

À suivre dans cette section

À la une

TotalEnergies étudie une cotation en actions à New York

Il y a 54 minutes | AFP

Mais pas une «cotation principale», selon le PDG du groupe pétrolier français Patrick Pouyanné.

Les bonnes (et moins bonnes) raisons de démissionner

EXPERTE INVITÉE. Avant de démissionner, il est recommandé d’en parler avec les bonnes personnes

Malade, vaut-il mieux rester chez soi ou aller au bureau?

MAUDITE JOB! «L'autre jour, j'étais malade comme un chien. Je suis quand même allé au bureau. Ai-je eu raison ou tort?»