Hertz va mettre à disposition d'Uber 50 000 voitures électriques Tesla

Publié le 27/10/2021 à 11:29

Hertz va mettre à disposition d'Uber 50 000 voitures électriques Tesla

Publié le 27/10/2021 à 11:29

Par AFP

Hertz et Uber ont déjà un partenariat depuis 2016 permettant aux chauffeurs de louer des voitures à des tarifs préférentiels. (Photo: 123RF)

New York — Hertz, qui a fait sensation lundi en dévoilant une mégacommande de 100 000 véhicules à Tesla, a annoncé mercredi qu'il allait mettre 50 000 voitures fabriquées par le groupe d'Elon Musk à disposition des chauffeurs Uber d'ici 2023.

Ces derniers pourront louer des Tesla pour transporter leurs passagers à Los Angeles, San Francisco, San Diego et Washington, à partir du 1er novembre, puis progressivement dans le reste du pays. 

Ce partenariat «combine le pouvoir de Tesla, Hertz et Uber pour aider à accélérer la transition vers une mobilité sans émissions polluantes», a commenté le directeur général d'Uber, Dara Khosrowshahi, dans un communiqué. 

Si le programme rencontre du succès, il pourrait être étendu à 150 000 Tesla d'ici 2026, au fur et à mesure que Hertz rajoute des voitures fabriquées par le groupe d'Elon Musk à sa flotte.

Hertz et Uber ont déjà un partenariat depuis 2016 permettant aux chauffeurs de louer des voitures à des tarifs préférentiels, ce qui leur permet d'éviter d'engager trop d'argent dans l'achat ou la location d'une voiture en crédit-bail.

«Avec de plus en plus de consommateurs qui recherchent ou préfèrent des véhicules électriques quand ils louent une voiture (avec Hertz) ou appellent un chauffeur (avec Uber), (ce nouveau partenariat) continue d'étendre le marché pour Tesla et les véhicules électriques de façon générale», a souligné l'analyste Dan Ives de Wedbush. 

Les véhicules électriques ne représentent actuellement qu'environ 3% des achats automobiles aux États-Unis, mais cette proportion pourrait rapidement augmenter, à 10% en 2025 par exemple, au vu du tournant vers l'électrique engagé par les constructeurs traditionnels comme GM et Ford et de ce genre de partenariats avec Hertz, ajoute l'analyste. 

Tesla étant en train de travailler sur le développement d'un système de conduite autonome, l'accord entre Hertz et Uber pose aussi selon lui «les fondations d'un réseau de robotaxis». 

Hertz a par ailleurs annoncé mercredi un partenariat avec le site de ventes de voitures en ligne Carvana pour y écouler une partie des nombreux véhicules d'occasion qu'il met sur le marché chaque année. 

Ces diverses initiatives marquent les ambitions renouvelées du groupe, qui avait dû se mettre sous la protection de la loi sur les faillites au début de la pandémie face à la chute des réservations de voitures de location.

Le groupe en est sorti en juin.

Sur le même sujet

Véhicules électriques: la Tesla «Model 3» n’est plus admissible au rabais fédéral

En 2019, l’entreprise avait abaissé son prix de vente à un peu moins de 45 000 $, dans le but de le rendre admissible.

Attention, Tesla n'est peut-être pas Amazon

19/11/2021 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. L’engouement des investisseurs pour les fabricants de voitures électriques a repris de plus belle.

À la une

À surveiller: Banque de Montréal, Banque CIBC et Rogers Communications

09:16 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque de Montréal, Banque CIBC et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.

Les nouvelles du marché

08:25 | Refinitiv

Vaccination contre Omicron, BMO, croissance de l’emploi aux Etats-Unis, Didi sort du NYSE, et impôt minimum mondial.

L’intelligence artificielle au service de la surconsommation?

Il y a 25 minutes | Hugues Foltz

BLOGUE INVITÉ. Pour plusieurs, le temps des fêtes rime avec achats et rabais. Mais, en avez-vous vraiment besoin?