Banque Scotia: recul des bénéfices au 4e trimestre et pour l'exercice 2023

Publié le 28/11/2023 à 08:01

Banque Scotia: recul des bénéfices au 4e trimestre et pour l'exercice 2023

Publié le 28/11/2023 à 08:01

Par La Presse Canadienne

Le total des revenus a toutefois augmenté de 9% en un an, de 7,626 G$ à 8,308 G$. (Photo: 123RF)

Toronto — La Banque Scotia a essuyé au quatrième trimestre de l’exercice financier en cours une glissade de son bénéfice net par rapport à la période correspondante de 2022.

Il est passé de 2,093 milliards de dollars (G$), ou 1,63 $ par action diluée, à 1,385 G$, ou 1,02 $ par action diluée.

Au cours de la même période, le bénéfice net ajusté a reculé de 2,615 G$, ou 2,06 $ par action diluée, à 1,674 G$, ou 1,26 $ par action diluée.

Le total des revenus a toutefois augmenté de 9% en un an, de 7,626 G$ à 8,308 G$.

La direction de la banque fait remarquer que le bénéfice net du plus récent quatrième trimestre comprend des éléments d’ajustement de 289 millions de dollars (M$), dont des charges de restructuration de 258 M$ liées à la rationalisation des processus d’exploitation.

D’autre part, la Banque Scotia rapporte un recul de son bénéfice net pour l’ensemble de l’exercice financier 2023 par rapport à celui de l’année précédente. Il est passé de 10,174 G$, ou 8,02 $ par action diluée, à 7,528 G$, ou 5,78 $ par action diluée. Le bénéfice net ajusté a fondu de 10,749 G$, ou 8,50 $ par action diluée, à 8,441 G$, ou 6,54 $ par action diluée.

 

À la une

Décès de Brian Mulroney, le «p'tit gars de Baie-Comeau»

Mis à jour à 19:34 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»