Titres en action: TransAlta, UBS, BRP, Toyota, Zoom, Sumo

Publié le 19/07/2021 à 08:47, mis à jour le 19/07/2021 à 13:24

Titres en action: TransAlta, UBS, BRP, Toyota, Zoom, Sumo

Publié le 19/07/2021 à 08:47, mis à jour le 19/07/2021 à 13:24

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

TransAlta (RNW, 21,25 $) a franchi une nouvelle étape dans sa route vers la carboneutralité en complétant la deuxième de trois conversions prévues de ses installations de production d’électricité d’Alberta Thermal, près de Wabamun. L’unité 2 de Keephills fonctionne désormais au gaz naturel plutôt qu’au charbon, une transformation qui s’inscrit dans le plan de l’entreprise de Calgary visant à produire entièrement de l’énergie propre en Alberta d’ici la fin de l’année. TransAlta a indiqué vouloir réduire ses émissions annuelles de gaz à effet de serre de 60%, soit de 19,7 millions de tonnes d’ici 2030, par rapport au niveau de 2015, et atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Son chef de la direction, John Kousinioris, a indiqué que la plus récente conversion maintiendrait sa capacité de production actuelle et réduirait les émissions de dioxyde de carbone de plus de moitié, à environ 0,51 tonne par MWh. La conversion de Keephills a coûté 31,5 millions $, tandis que 64,7 millions $ supplémentaires ont été dépensés pour des mises à niveau du système et pour des projets d’infrastructure gazière et d’entretien. Il s’agissait du deuxième projet de conversion après la conversion de l’unité 6 de Sundance en février. L’unité 3 de Keephills sera convertie plus tard cette année. 

 

La banque suisse UBS (UBSG, 13,32 CHF) a accepté lundi de verser 8 millions de dollars pour solder des poursuites du gendarme américain de la Bourse (SEC) liées à la vente d’un produit financier basé sur la volatilité. Selon la plainte de la SEC, l’émetteur de ce produit baptisé VXX avait prévenu UBS qu’il n’était pas destiné à être détenu sur une longue période et les documents de présentation indiquaient clairement que sa valeur avait tendance à reculer sur le long terme. La banque suisse avait en conséquence placé des restrictions sur la vente de ce produit aux clients de ses activités de courtage, mais pas sur l’utilisation de ce produit par certains conseillers financiers, peut-on lire dans un communiqué. La plainte du gendarme boursier évoque par ailleurs le fait qu’entre janvier 2016 et janvier 2018, plusieurs conseillers financiers d’UBS n’avaient qu’une compréhension limitée de ce produit et en ont parfois détenu, pour le compte de clients, sur de longues périodes, entraînant des pertes importantes. 

 

BRP (DOO, 97,75 $) s’apprête à reprendre la production de véhicules côte à côte à la suite d’un incendie qui s’est déclaré en fin de semaine dans la cour de stockage de son usine de Juarez 2 au Mexique. L’entreprise québécoise de produits récréatifs affirme qu’un incendie survenu samedi dans la cour de stockage de l’installation a détruit certaines unités représentant environ six jours de production. Tous les employés sur le site ont été évacués et il n’y a pas de blessures ou de dommages signalés à l’installation. BRP dit s’attendre à recevoir l’autorisation des autorités pour la reprise des activités en milieu de semaine. Le président et chef de la direction, José Boisjoli, a déclaré qu’il ne prévoyait aucun impact significatif sur les activités d’exploitation. Il a précisé que l’incident retarderait certaines livraisons de véhicules côte à côte.

 

Toyota (TM, 178,13 $US) ne diffusera aucune publicité liée aux Jeux olympiques de Tokyo sur les ondes des chaînes de télévision japonaises. Le constructeur automobile est l’un des principaux commanditaires de l’événement, mais il considère que le sujet est devenu trop controversé. Cette décision hors de l’ordinaire du plus grand constructeur automobile japonais vient mettre en lumière à quel point la question de la tenue des JO est devenue polarisante au sein de la population du pays. Le nombre de cas de COVID-19 ne cesse d’augmenter au Japon alors que la cérémonie d’ouverture est prévue pour vendredi. «Il y a de nombreux enjeux liés à ces jeux qui s’avèrent difficiles à comprendre», a déclaré lundi aux journalistes le directeur des communications de Toyota, Jun Nagata. Par ailleurs, le président et directeur général de l’entreprise, Akio Toyoda, n’assistera pas à la cérémonie d’ouverture. Pourtant, environ 200 athlètes participants aux compétitions olympiques et paralympiques sont associés à Toyota, incluant le nageur Takeshi Kawamoto et la joueuse de softball Miu Goto.

 

La plateforme américaine de conférence vidéo en ligne Zoom (ZM, 361,97 $US) a annoncé dimanche l'acquisition du spécialiste de l'infonuagique pour les services clients Five9, moyennant une opération de 14,7 milliards de dollars, entièrement financée par actions. Zoom offre l'équivalent de 200,28 dollars par titre Five9, qui est, comme lui, coté au Nasdaq, soit une prime de 12,7% par rapport au cours de clôture de vendredi. L'opération se fera, a priori, par émission de nouvelles actions de la plateforme de vidéo conférence, même si le groupe n'a pas précisé les modalités exactes dans son communiqué. Dimanche soir, le régulateur des marchés américains, la SEC, n'avait pas encore publié le document réglementaire détaillant le projet d'acquisition, qui devra être approuvé par les actionnaires de Five9. En prenant comme référence la valeur de leurs titres respectifs à la clôture de vendredi, Zoom (106,6 milliards de dollars) pèse quasiment dix fois Five9 (11,9) en termes de capitalisation boursière.

 

Le géant chinois de l'internet Tencent  a annoncé avoir trouvé un accord afin de racheter le studio britannique de jeux vidéo Sumo (SUMO, 494,50 £) pour 919 millions de livres. Le conseil d'administration de Sumo a accepté l'offre qui porte sur l'ensemble du capital de la société, selon un communiqué. Sumo est un développeur créé en 2003 dans le nord de l'Angleterre, qui possède désormais des implantations dans plusieurs pays dans le monde dont en Inde et en Pologne, et compte 1 200 salariés. Le studio est essentiellement connu pour avoir travaillé sur des licences phares d'éditeurs comme Sega («Sonic Racing» notamment) ou Sony («Little Big Planet»). Son titre s'envolait de 41,95% à 508,17 pence lundi matin vers 9 h 40 GMT, s'alignant presque sur le prix de 513 pence par action proposé par le chinois.

 

Sur le même sujet

Bourse: partie remise pour la Longueuilloise KDC/One?

ANALYSE. Michael Salzillo cite la «volatilité» des marchés pour expliquer sa marche arrière.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

24/09/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

À la une

Pourquoi l'harmonie est-elle si importante dans les familles en affaires?

BLOGUE INVITÉ. L'harmonie est importante dans les familles en affaires. Voici des conseils pour la maintenir.

Marketing: découvrez quel est votre niveau de maturité numérique

25/09/2021 | lesaffaires.com

Participez à ce sondage pour obtenir le score de maturité numérique de votre entreprise.

Préparez-vous à de l’instabilité politique à Ottawa

25/09/2021 | François Normand

ANALYSE. Depuis 1962, 10 des 20 élections fédérales ont produit un gouvernement minoritaire. Depuis 2004, c'est 5 sur 7.