À surveiller: Rogers, Magna Gold et MEG Energy

Publié le 26/01/2022 à 10:01

À surveiller: Rogers, Magna Gold et MEG Energy

Publié le 26/01/2022 à 10:01

Par Jean Gagnon
Une boutique Rogers

Robert Bek, analyste à la CIBC, réitère sa recommandation de «surperformance» et hausse son cours cible sur un an de 64$ à 68$ pour le titre de Rogers. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres Rogers, Magna Gold et MEG Energy ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Rogers Communications (RCI.B, 61,48 $): l’analyste de la CIBC reprend sa couverture et hausse son cours cible

Après s’être abstenu pendant plus 10 mois de commenter dans le contexte de la tentative de Rogers d’acquérir Shaw Communications, Robert Bek, analyste à la CIBC, reprenait du service hier en réitérant sa cote «surperformance» et en haussant son cours cible sur un an de 64 $ à 68 $.

L’analyste qui prévoit l’approbation de la transaction voit celle-ci de façon très positive, car il estime que Rogers possède la capacité d’exploiter les synergies que cette acquisition offrira, ainsi que les occasions de croissance future, et ce, même si elle se voit forcée de se départir de certains actifs.

Au cours actuel, l’analyste estime que le titre de Rogers est sous-évalué même si l’entreprise de télécommunications devra assumer des dépenses en capital plus élevées à court terme et affronter une hausse de la concurrence dans le secteur du câble.

Le CRTC a tenu en novembre des audiences publiques qui ont duré 5 jours sur la question de l’acquisition de Shaw par Rogers. Bien que le Bureau de la concurrence et le ministère Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISED) soient également impliqués dans la décision finale, l’analyste s’attend à ce que le CRTC, comme c’est généralement l’habitude, soit le premier organisme à annoncer sa décision.

Selon l’analyste de la CIBC, les risques concernant la concentration des médias qui préoccupent le CRTC sont une question secondaire à ceux de la concentration du marché du sans-fil qu’examine le Bureau de la concurrence et ISED.

Il se réjouit surtout que le verdict des organismes de réglementation éclairera finalement l’ensemble de l’industrie des télécoms en ce qui concerne les aspirations dans le sans-fil des entreprises régionales et des nouveaux arrivants qui pourraient se présenter.

De plus, Rogers a bien entrepris la nouvelle année, selon l’analyste, en nommant définitivement Toby Staffieri au poste de président, après avoir embauché en décembre Robert Dépatie, comme chef des opérations, lui qui siégeait déjà au conseil d’administration.

 

Magna Gold Corp. (MGR, 0,77 $): une mine qui permet de générer des flux de trésorerie

Sur le même sujet

Concurrence: des experts en télécommunications réclament des mesures plus strictes

Le fédéral devrait prendre certaines mesures pour stimuler la concurrence dans l’industrie des télécommunications.

Des groupes veulent faire rejeter l'approbation du CRTC sur la fusion Rogers Shaw

Les groupes ont particulièrement soulevé des inquiétudes concernant les augmentations de prix potentielles.

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour le 17/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

17/05/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour le 17/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.