Le meilleur moyen d’avoir de bonnes idées? En avoir plein de mauvaises!

Publié le 04/10/2021 à 13:46

Le meilleur moyen d’avoir de bonnes idées? En avoir plein de mauvaises!

Publié le 04/10/2021 à 13:46

En tant que leader, vous devez accepter les mauvaises idées. Vous devez même démontrer à votre équipe que vous en avez de nombreuses vous aussi. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes tous et toutes à la recherche de LA bonne idée ! Celle qui permettra d’innover, de changer un processus dans l’entreprise pouvant la propulser ou celle qui nous amènera à créer une grande entreprise.

Mais comment arriver à ces idées de haute qualité?

Beaucoup trop de gens sont paralysés par la peur d’avoir une idée qui n’est pas «assez bonne». Ils ne veulent pas produire de mauvais travail et attendent souvent le moment parfait d’inspiration. Combien de fois, est-ce que j’ai parlé avec des jeunes entrepreneur(e)s à la recherche de l’idée parfaite avant de se lancer. Lorsque cela se produit, je leur demande souvent s’ils pensent que d’ouvrir un dépanneur était une grande idée ? La majorité du temps, ils sont un peu surpris de ma question. Pourtant, c’était l’idée d’Alain Bouchard qui a donné naissance à Couche-Tard, l’une des plus grandes entreprises québécoises de l’histoire.

En effet, attendre le moment eurêka pour trouver une bonne idée n’est pas quelque chose de souhaitable. Les études démontrent que si vous voulez produire beaucoup d’idées de haute qualité, la meilleure façon de le faire est d’avoir encore plus d’idées de mauvaise qualité.

 

La loi des moyennes

Essentiellement, si vous produisez un grand nombre d’idées, il est plus probable qu’une bonne partie de celles-ci soient mauvaises; mais quelques-unes seront bonnes et d’autres excellentes. C’est la loi des moyennes. Dans tout grand ensemble de données, certaines choses vont être terribles, la plupart vont être dans la moyenne et certaines vont être nettement meilleures que la moyenne !

Si vous regardez plusieurs des créateurs les plus célèbres du monde, qu’il s’agisse de musicien(ne)s, d’artistes ou d’entrepreneur(e)s, nous nous souvenons souvent de leurs succès les plus marquants. Ce que la plupart des gens oublient cependant, c’est que derrière ses grands succès se cachent une multitude d’erreurs et de mauvaises idées souvent bien supérieures que les réussites. Même les plus grands artistes ne réussissent qu’à avoir 1 ou 2 hits sur leur album.

Si ces génies devaient être jugés uniquement sur leurs nombreuses productions de moindre qualité (ou les échecs en entreprise pour les entrepreneur(e)s), ils seraient probablement oubliés.

Selon une recherche du professeur de psychologie de l’Université de Californie, Dean Keith Simonton, il existe une relation directe entre le volume de composition d’un artiste et le nombre de succès. Plus important encore, il a constaté que la probabilité d’avoir un grand succès était à peu près égale pour un célèbre génie créatif que pour n’importe qui d’autre dans le domaine. Les génies ont eu autant de coups sûrs que de ratés que n’importe qui d’autre.

C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la règle des chances égales, qui démontre que la principale raison pour laquelle certaines personnes avaient plus de succès que d’autres et ont eu des idées qui ont marqué les gens, c’est simplement parce qu’ils ont produit plus de travail dans l’ensemble et par conséquent, plus de mauvaises idées.

En tant que leader, vous devez accepter les mauvaises idées. Vous devez même démontrer à votre équipe que vous en avez de nombreuses vous aussi.

Donc, si jamais vous ressentez la pression de proposer une seule idée géniale et de haute qualité, rappelez-vous qu’il pourrait être plus efficace de produire quelques centaines d’idées à la place.

La plupart d’entre elles seront terribles.

Mais statistiquement, vous êtes plus susceptible d’en avoir aussi quelques excellentes !

 

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Sur le même sujet

Le caribou forestier: le cœur et la raison

COURRIER DES LECTEURS. La protection du caribou forestier occupe une place importante dans l’actualité depuis...

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…

Blogues similaires

Le temps, ce nouvel eldorado

30/11/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Le temps a un bassin de clients immense avec près de 8 milliards d'êtres humains sur Terre.

Mourir peut attendre…

26/11/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Des échecs en affaires peuvent mener à des tragédies. Voici un exemple touchant.

Des ponts entre la science et le savoir traditionnel

15/11/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. Il est important de créer des liens entre la science et le savoir traditionnel des autochtones.