Québec s'entend avec les garderies privées

Publié le 04/06/2013 à 17:32

Québec s'entend avec les garderies privées

Publié le 04/06/2013 à 17:32

Par La Presse Canadienne

Après des semaines de tiraillements, Québec a conclu mardi une entente de principe avec les 149 garderies membres du Rassemblement des garderies privées du Québec (RGPQ).

En revanche, les voies de communication ne sont toujours pas rétablies entre le gouvernement Marois et l'Association des garderies privées du Québec (AGPQ), qui regroupe 210 des 655 établissements de garde privés et subventionnés au Québec.

En point de presse, la ministre de la Famille, Nicole Léger, a indiqué que l'entente conclue avec le RGPQ respecte les exigences de compression de 14,9 millions $ édictées par Québec.

Elle n'a pas voulu en dire davantage, préférant attendre que les membres du Rassemblement se prononcent sur l'entente de principe, vendredi.

La ministre a dit espérer que l'accord de principe permettra d'aplanir les différends avec l'Association des garderies privées. Il faudra toutefois que les établissements membres de cette association acceptent de se conformer aux demandes du gouvernement, a prévenu la ministre.

Devant la menace de lourdes sanctions du ministère de la Famille, les garderies membres de l'AGPQ ont abandonné leur intention de tenir une deuxième journée de grève ce mercredi.

Ils invitent plutôt les parents à garder volontairement leurs enfants à la maison.

L'objectif de l'AGPQ est de réussir à libérer le plus grand nombre de ses employés afin qu'ils puissent aller manifester devant l'Assemblée nationale, tel que prévu, mercredi.

À la une

Les 5 faux pas de la rétroaction

Mis à jour il y a 54 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. «Ultimement, une rétroaction optimale permet à l’employé de jouer un rôle actif dans son développement.»

Les nouvelles du marché du lundi 17 juin

Mis à jour à 08:26 | Refinitiv

Les entreprises nord-américaines d'eau embouteillée Primo Water et BlueTriton concluent un accord de fusion.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 17 juin

Mis à jour à 08:13 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'Europe tente un rebond, toujours attentive à la politique française.