Un fonds de pension s’oppose à l’offre de Brookfield sur la société Origin Energy

Publié le 23/11/2023 à 13:08

Un fonds de pension s’oppose à l’offre de Brookfield sur la société Origin Energy

Publié le 23/11/2023 à 13:08

Par La Presse Canadienne

Les actionnaires devaient se prononcer sur le plan de reprise jeudi, mais Origin a indiqué dans une déclaration que, sur la base des votes par procuration reçus à ce jour, il était peu probable qu’il aurait obtenu l’approbation requise de 75% s’il avait poursuivi sa route. (Photo: Getty Images)

Un vote des actionnaires de la société australienne Origin Energy sur une offre de rachat par un consortium d’investisseurs dirigé par Brookfield et EIG a été retardé après que le plus grand actionnaire du service public a exprimé son opposition à la proposition.

Le gestionnaire de fonds de pension AustralianSuper a déclaré qu’il détenait une participation de plus de 17% dans Origin et qu’il voterait contre l’offre.

Le consortium a fait une offre révisée évaluée à 10,6 milliards de dollars, hors dette, qui permettrait aux actionnaires institutionnels de réinvestir dans l’entreprise. Si cette décision n’est pas approuvée, Brookfield a proposé une alternative pour acheter les activités de marchés énergétiques d’Origin, tandis qu’EIG achèterait les autres actifs.

AustralianSuper a qualifié l’offre de «sous−estimation abusive», ce qui renforce son opinion selon laquelle elle «reste sensiblement inférieure» à son estimation de la valeur à long terme d’Origin.

Les actionnaires devaient se prononcer sur le plan de reprise jeudi, mais Origin a indiqué dans une déclaration que, sur la base des votes par procuration reçus à ce jour, il était peu probable qu’il aurait obtenu l’approbation requise de 75% s’il avait poursuivi sa route.

Le vote a été reporté au 4 décembre.

 

À la une

Décès de Brian Mulroney, le «p'tit gars de Baie-Comeau»

Mis à jour il y a 9 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»