Toronto : aucun PAPE au troisième trimestre

Publié le 03/10/2008 à 00:00

Toronto : aucun PAPE au troisième trimestre

Publié le 03/10/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Il s'agit de la plus faible activité de nouvelle émission à la bourse observée par le cabinet d'experts-comptables PricewaterhouseCoopers (PwC) depuis qu'il s'y intéresse.

L'absence de PAPE s'inscrit dans une tendance à la baisse qui sévit depuis plus d'un an. PwC a indiqué jeudi que le plus bas niveau de nouvelle émission

à avoir été enregistré à la Bourse de Toronto était jusqu'ici de quatre PAPE au cours du troisième trimestre de l'an dernier.

Le cabinet d'experts-comptables a répertorié 53 nouvelles émissions d'une valeur totale de 680 millions $ au cours des neuf premiers mois de l'année en cours, sur toutes les bourses canadiennes, incluant la Bourse de croissance TSXV et les marchés alternatifs.

Il s'agit d'une baisse par rapport aux 63 PAPE d'une valeur de 1,2 milliard $ réalisés au cours des trois premiers trimestres de l'année dernière et aux 95 PAPE évalués à 4,7 milliards $ effectués lors de la même période, en 2006.

"Il serait tentant d'attribuer ce glissement des résultats à la perturbation des marchés mondiaux du crédit et à l'instabilité des marchés boursiers, mais les résultats s'inscrivent en fait dans une tendance à long terme qui a débuté à la fin de l'année 2006", a affirmé Ross Sinclair, responsable national du Groupe des services PAPE et fiducies de revenu de PwC.

"Nous n'en sommes pas arrivés là du jour au lendemain", a-t-il ajouté.

M. Sinclair s'est également montré hésitant à qualifier la situation de creux pour ce qui est des nouvelles émissions.

"Le marché représente un point de rencontre entre un client consentant et un vendeur consentant, et tant qu'un certain degré de stabilité ne reviendra pas et qu'on ne retrouvera pas un certain niveau de certitude et de prévisibilité, nous n'aurons pas de marché", a expliqué M. Sinclair.

"Nous n'observerons pas les conditions nécessaires avant l'année 2009", a prédit le spécialiste.

À la une

Être authentique sur les réseaux sociaux, bientôt «overrated»?

«À un moment donné, on va tellement vouloir être authentique, qu’on ne le sera plus.»

Un miroir du siècle économique

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.

«Les Affaires» à travers le temps

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.