Manuvie a supprimé 250 emplois dans sa division de gestion de portefeuille

Publié le 14/11/2023 à 17:28

Manuvie a supprimé 250 emplois dans sa division de gestion de portefeuille

Publié le 14/11/2023 à 17:28

Par La Presse Canadienne

Manuvie n’est que la dernière société financière à réduire ses effectifs, plusieurs banques canadiennes ayant également annoncé des suppressions d’emplois cette année en raison de l’incertitude économique. (Photo: La Presse Canadienne)

La Financière Manuvie a annoncé mardi avoir supprimé 250 emplois à l’échelle mondiale dans sa division de gestion de portefeuille. 

Les suppressions d’emplois, signalées pour la première fois par la publication spécialisée «Ignites», touchent des employés au Canada, aux États−Unis, au Royaume−Uni et en Asie.

L’entreprise, qui comptait environ 40 000 personnes à la fin de 2022, n’a pas fourni de détails sur le nombre d’employés canadiens concernés.

Manuvie n’est que la dernière société financière à réduire ses effectifs, plusieurs banques canadiennes ayant également annoncé des suppressions d’emplois cette année en raison de l’incertitude économique.

La Banque Scotia a annoncé en octobre qu’elle supprimait environ 3% de son effectif de quelque 91 000 employés dans le cadre de ses efforts de rationalisation.

La Banque Royale du Canada a pour sa part annoncé en août qu’elle avait supprimé 1% de son effectif d’environ 94 000 personnes et qu’elle prévoyait d’en supprimer encore 1% à 2% avant le ralentissement économique attendu.

Sur le même sujet

À la une

Décès de Brian Mulroney, le «p'tit gars de Baie-Comeau»

Mis à jour il y a 40 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»