Roots annonce une baisse de ses ventes et de ses bénéfices au 3e trimestre

Publié le 06/12/2023 à 15:11

Roots annonce une baisse de ses ventes et de ses bénéfices au 3e trimestre

Publié le 06/12/2023 à 15:11

Par La Presse Canadienne

Roots a annoncé que son bénéfice et ses ventes du troisième trimestre étaient en baisse par rapport à l’année précédente, car l’entreprise a dû faire face à ce qu’elle a appelé des vents contraires économiques et à un changement de comportement de la part des acheteurs. (Photo: 123RF)

La grande patronne de Roots affirme que le détaillant a des «perspectives prudentes» ces jours−ci parce que certains acheteurs retardent leurs achats pour les fêtes de fin d’année, car ils sont de plus en plus sensibles aux prix. 

«Il est évident que les remises stimulent le comportement d’achat des consommateurs (mais) il y a une longue période entre le Vendredi fou et les Fêtes, donc je pense que nous nous attendons à ce que les gens repoussent un peu plus les soldes», a déclaré la cheffe de la direction, Meghan Roach, lors d’une conférence téléphonique avec les investisseurs, mercredi, pour discuter des derniers résultats de l’entreprise.

Roots a annoncé que son bénéfice et ses ventes du troisième trimestre étaient en baisse par rapport à l’année précédente, car l’entreprise a dû faire face à ce qu’elle a appelé des vents contraires économiques et à un changement de comportement de la part des acheteurs.

La présentation offerte par Mme Roach sur le détaillant de vêtements établi à Toronto se situe au beau milieu d’une période de magasinage des Fêtes que beaucoup observent, alors que l’inflation et les taux d’intérêt plus élevés pèsent sur les consommateurs et forcent certains à rechercher les rabais plus souvent.

«Le consommateur étant plus prudent, je prévois également que les gens continueront à rechercher les bonnes affaires», a indiqué Mme Roach.

 

Des dépenses des Fêtes en baisse 

Deloitte a récemment prédit que les dépenses moyennes des Canadiens pour les fêtes de fin d’année diminueraient de 11% par rapport à l’année dernière, pour atteindre 1347 $.

Quelque 48% des plus de 1000 Canadiens interrogés par la firme de conseil prévoient de n’acheter que ce dont leur famille a besoin. Ils sont 71% à rechercher des articles en solde et 29%, des détaillants moins chers.

En réponse aux pressions financières, certains acheteurs n’ont pas attendu le Vendredi fou et ont fait leurs achats plus tôt, mais les premiers indicateurs suggèrent que la journée de vente du 24 novembre n’a pas été un fiasco pour les détaillants canadiens.

Le géant du commerce électronique Shopify avait annoncé que les ventes de ses commerçants pour le Vendredi fou se sont élevées cette année à 4,1 milliards de dollars (G$), soit 22% de plus que l’année précédente, tandis que Salesforce a ajouté que les ventes en ligne pour le Vendredi fou ont totalisé 70,9 G$ dans le monde et au Canada, soit une hausse de 2% par rapport à l’année précédente.

Roots a commencé ses ventes du Vendredi fou presque une semaine plus tôt et Mme Roach a souligné que cette stratégie avait été «bien accueillie».

Cette décision s’inscrit dans le cadre d’une approche plus prudente de Roots en matière de rabais. La société a été «moins promotionnelle» au cours des trois dernières années, a rappelé Mme Roach, ce qui pourrait avoir un impact sur ses marges brutes.

Interrogée par un analyste sur le fait de savoir si la société s’attend à ce que ses concurrents fassent des soldes exceptionnelles comme l’a fait la société de vêtements pour femmes Aritzia en octobre, Mme Roach a répondu que «certains détaillants ont encore beaucoup de stocks excédentaires, tandis que d’autres ont une position de stock beaucoup plus saine».

«Je pense que beaucoup de gens font le point après le Vendredi fou et regardent à quoi ressemblent leurs stocks à ce moment−là», a-t-elle ajouté.

 

Un bénéfice de 519 000 $ 

Lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre, Roots a déclaré avoir gagné 519 000 $, soit 1 cent par action, pour le trimestre clos le 28 octobre, contre un bénéfice de 2,2 millions de dollars (M$), soit 4 cent par action, pour le même trimestre de l’année dernière.

Les ventes ont totalisé 63,5 M$ pour le trimestre, en baisse par rapport aux 69,8 M$ de l’année précédente.

La société a attribué cette baisse au fait que les ventes directes aux consommateurs, qui comprennent les magasins de détail de la société et les ventes en ligne, ont totalisé 52,2 M$, en baisse par rapport aux 56,9 M$ de l’année précédente.

Cette chute a pour cause la diminution des ventes à prix réduit et le resserrement des dépenses discrétionnaires des consommateurs, alors que les ventes à prix fort ont augmenté de 3% par rapport à l’année précédente.

Les ventes aux partenaires et autres, qui comprennent les produits de marque en gros, les licences accordées aux partenaires fabricants et certains produits personnalisés, ont totalisé 11,3 M$, en baisse par rapport aux 12,9 M$ du même trimestre de l’année précédente.

 

 

Sur le même sujet

TC Énergie est prête à vendre plus d'actifs que prévu en 2024

Mis à jour le 16/02/2024 | La Presse Canadienne

L'entreprise établie à Calgary cherche à vendre des actifs afin de rembourser sa dette.

Canadian Tire annonce un bénéfice et des ventes en baisse au quatrième trimestre

Mis à jour le 15/02/2024 | La Presse Canadienne

Le détaillant affirme avoir réalisé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 172,5 M$.

À la une

Possible victoire russe en Ukraine: de graves répercussions

23/02/2024 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs facteurs rendent difficiles pour l'Ukraine la reprise des territoires conquis par la Russie.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour le 23/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour le 23/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.