Québec annonce des assouplissements à compter du 23 décembre

Publié le 07/12/2021 à 13:42

Québec annonce des assouplissements à compter du 23 décembre

Publié le 07/12/2021 à 13:42

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé (Photo: La Presse Canadienne)

La santé publique recommande des assouplissements dans les rassemblements privés. Elle autorise 20 personnes vaccinées à se rassembler à compter du 23 décembre. C'est le double de ce qui était autorisé jusqu'à maintenant.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, et le directeur général de la gestion exécutive et opérationnelle de la pandémie, Daniel Paré, en ont fait l'annonce lors d'un point de presse sur la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Québec.

Christian Dubé a rappelé que les règles en vigueur depuis le 15 novembre vont demeurer. Cela vaut pour les restaurants, les bars et les «party» de bureau qui y sont organisés. Rappelons les règles:

• Couvre-visage en tout temps, sauf pour boire ou manger.

• 10 personnes par table ou occupants de trois résidences.

• Autorisation de danser et de demeurer debout.

• Activité de karaoké permise (port du couvre-visage pour la personne qui chante si elle ne peut respecter une distanciation de 2 mètres ou ne peut se trouver derrière

une barrière physique).

• Distanciation de 1 mètre ou cloison entre les tables.

 

Point sur la vaccination et Omicron

Par ailleurs, les personnes âgées de 60 ans et plus pourront recevoir leur troisième dose de vaccin contre la COVID-19 à compter du mois de janvier.

Quant à eux, les travailleurs de la santé, les malades chroniques et les femmes enceintes peuvent prendre leur rendez-vous dès maintenant pour se faire injecter une troisième dose.

Il n'y a toujours aucun cas du variant Omicron au Québec, mais quelques cas sont sous enquête.

 

Nombre de cas

Québec rapporte mardi 1234 nouveaux cas de COVID-19 et cinq décès supplémentaires.

Parmi les nouveaux cas, 636 étaient non vaccinés ou n'avaient reçu qu'une seule dose il y a moins de 14 jours, 19 n'avaient reçu qu'une seule dose il y a au moins 14 jours et 579 avaient reçu une deuxième dose il y a au moins sept jours.

Le bilan de la province s'élève maintenant à 457 059 personnes infectées et 11 594 décès depuis le début de la pandémie.

On signale mardi 235 hospitalisations, une hausse de neuf comparativement à la veille. Parmi ces patients, 58 sont aux soins intensifs, une baisse de quatre.

Trente personnes sont entrées à l'hôpital lundi. Quatorze n'étaient pas vaccinées ou n'avaient reçu qu'une seule dose il y a moins de 14 jours et 16 avaient reçu une deuxième dose il y a au moins sept jours. Sur trois personnes admises aux soins intensifs, deux n'étaient pas vaccinées ou n'avaient reçu qu'une seule dose il y a moins de 14 jours et une avait reçu une deuxième dose il y a au moins sept jours.

Un total de 26 795 prélèvements ont été réalisés le 5 décembre.

Côté vaccination, 20 776 doses ont été administrées au Québec dans les 24 dernières heures.

Selon l'Institut national de santé publique du Québec, 82,2 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19. Chez les 12 ans et plus, 91,3 % ont reçu au moins une dose et 89,1 % sont adéquatement vaccinés.

Sur le même sujet

Des lignes aériennes demandent de mettre fin aux tests de dépistage à l'arrivée

Air Canada, WestJet et l’aéroport Pearson demandent un transfert de la capacité de test des aéroports vers la communauté

Quelles sont les tendances technos en 2022?

BLOGUE INVITÉ. Au menu: IA, blockchain, cryptos et NFT, le «sans-code», le métavers et bien d'autres.

À la une

Les compagnies aériennes s'alarment du «chaos» si la 5G n'est pas limitée près des aéroports

Il y a 14 minutes | AFP

Les acteurs du secteur aérien aux États-Unis s’inquiètent des conséquences de la 5G sur les avions.

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d'ici 2026

C’est un total de 295 millions $ qui seront consacrés à différentes mesures.

Entreprises et consommateurs prévoient une forte inflation, selon la banque centrale

L’inflation est le problème économique le plus important pour les consommateurs.