Redirigeons notre générosité vers les véritables besoins

Publié le 28/11/2023 à 10:11

Redirigeons notre générosité vers les véritables besoins

Publié le 28/11/2023 à 10:11

Par Courrier des lecteurs

«Aujourd’hui, engageons-nous à donner généreusement, non seulement pour créer des réductions temporaires, mais pour apporter un changement durable là où il est le plus nécessaire.» (Photo: courtoisie)

Un texte de Daniel H. Lanteigne, ASC, C.Dir., CFRE, CRHA (il/lui)

 

COURRIER DES LECTEURS. Alors que les récents jours ont été marqués par une frénésie de dépenses, alimentée par des réductions alléchantes du Vendredi fou et du Cyberlundi, il est temps de prendre du recul et de réfléchir à la véritable essence de nos achats. Beaucoup ont succombé à la tentation de créer artificiellement des besoins pour économiser quelques sous sur des articles aussi éphémères qu’un airfryer, qui finira probablement relégué au fond d’un placard après une ou deux utilisations. 

Certes, réaliser des économies et soutenir les commerces locaux est une démarche louable (et nécessaire), mais il est impératif de reconnaître que de réels besoins persistent tout au long de l’année, ne se conformant pas aux cycles promotionnels du Vendredi fou et du Cyberlundi. L’itinérance, l’éducation, la santé, la recherche, et les banques alimentaires, par exemple, ne s’effacent pas une fois que les feux des soldes se sont éteints. Leurs besoins demeurent, criants, et trop souvent non satisfaits. 

C’est pourquoi le Mardi je donne, une initiative mondiale désormais bien implantée au Canada, a pris sa place dans notre calendrier. Cette journée de générosité, suivant de près les jours de dépenses effrénées, vise à attirer l’attention sur des besoins tangibles, surtout à l’approche des fêtes. La date n’est pas un simple choix aléatoire ; elle est délibérément placée avant les célébrations de fin d’année pour rappeler que tous ne vivront pas un Noël aussi chaleureux que souhaité. 

Il est crucial de penser aux plus vulnérables parmi nous qui ne connaîtront pas l’abondance des repas festifs, non par choix, mais par nécessité économique. Le Mardi je donne ne se limite pas à une campagne numérique pour soutenir les organisations à but non lucratif dans leurs derniers efforts avant les festivités; c’est un appel sincère à toute la population, en particulier à ceux qui ont la capacité de soutenir financièrement des organismes vitaux pour notre filet social. 

En ce Mardi je donne, prenons un moment pour réfléchir à la véritable signification de la générosité. Dépassons les simples clics sur des promotions en ligne et dirigeons notre générosité vers des besoins réels. Créons ensemble un mardi qui compte vraiment, qui offre un dernier élan de dignité à ceux qui en ont le plus besoin. 

Le Mardi je donne devrait être plus qu’une journée dans le calendrier, c’est une occasion de redéfinir nos priorités, de nous souvenir que les besoins ne suivent pas un calendrier. Aujourd’hui, engageons-nous à donner généreusement, non seulement pour créer des réductions temporaires, mais pour apporter un changement durable là où il est le plus nécessaire. 

Sur le même sujet

De quoi sera faite la philanthropie en 2024?

COURRIER DES LECTEURS. 2024 exige un changement significatif dans la façon dont la philanthropie est abordée.

L’Accueil Bonneau met fin aux services de repas la fin de semaine

Le ministre québécois responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, doit rencontrer l’organisme mercredi.

À la une

Possible victoire russe en Ukraine: de graves répercussions

23/02/2024 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs facteurs rendent difficiles pour l'Ukraine la reprise des territoires conquis par la Russie.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour le 23/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour le 23/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.