Une décennie de roses blanches et de sciences pour les filles

Publié le 27/11/2023 à 15:15

Une décennie de roses blanches et de sciences pour les filles

Publié le 27/11/2023 à 15:15

Par Les Affaires

Folie technique propose aux participantes de s’initier aux sciences, aux technologies et aux sciences des mathématiques. (Photo: 123RF)

La Semaine de la rose blanche, la campagne annuelle de Polytechnique Montréal pour soutenir la relève des femmes en génie, célèbre dix ans. Du 27 novembre au 6 décembre, l’institution d’enseignement recueille des fonds à l’aide de la vente de «roses blanches virtuelles».

Ces fonds servent à permettre l’accès aux filles de 7 à 17 ans issues de milieux défavorisés à l’initiative Folie technique, le camp scientifique de Polytechnique. Depuis une décennie, Folie technique propose aux participantes de s’initier aux sciences, aux technologies et aux sciences des mathématiques. Près de 300 jeunes filles ont reçu des bourses de participation au camp depuis sa création. Les fonds amassés depuis dix ans pendant la Semaine de la rose blanche atteignent un total 225 000$.

La question de la représentation des femmes dans la profession d’ingénieur est une préoccupation importante pour le milieu. En 2020, la proportion de diplômées au baccalauréat en génie de Poly dépassait 30%, une première pour une école de génie au Québec, fait savoir Polytechnique. Ingénieur Canada et l’Ordre des Ingénieurs du Québec (OIQ) participent d’ailleurs à l’initiative «30 en 30», un projet qui vise à atteindre un taux de candidates à la profession de 30% d’ici 2030. La proportion de ces candidates enregistrée par l’OIQ est actuellement de 22%.

La date et le symbole, de la campagne de financement de la Semaine de la rose blanche ne sont pas fortuits, et commémorent la tuerie de Polytechnique, événement tragique survenu le 6 décembre 1989. Quatorze femmes, majoritairement des étudiantes en génie, avaient été assassinées par un tireur misogyne simplement pour le fait qu’elles étaient des femmes. La rose blanche est depuis utilisée chaque année pour honorer les victimes.

 

À la une

Négociations à TVA: un lock-out n’est pas à exclure, dit PKP

Il y a 27 minutes | Dominique Talbot

Les pourparlers entre la direction et le syndicat se déroulent actuellement en présence d’un médiateur.

Télécom: «Ça devient encore plus concurrentiel», note le patron de Québecor

Québecor a dévoilé jeudi des résultats inférieurs aux attentes des analystes.

Hausses de bénéfices pour Québecor, au 4T de 2023 et pour l'exercice

Le conseil d’administration a déclaré mercredi un dividende trimestriel de 0,325 $ par action.