Camps NT investit plus de 5M$ dans une nouvelle usine

Publié le 04/12/2023 à 10:14

Camps NT investit plus de 5M$ dans une nouvelle usine

Publié le 04/12/2023 à 10:14

Par Trium Médias

Louis-Philippe Nault, Manon Poulin, Pierre-Olivier Nault, Michael Drolet et Jimmy Pronovost posent devant la structure de la future usine de Camps NT. (Photo: Serge Tremblay)

La future usine de Camps NT prend forme et attire les regards avec sa structure de bois d'ingénierie érigée le long de l'avenue de la Friche, à Dolbeau-Mistassini, dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean. Cet investissement de 5 millions de dollars (M$) permettra à l'entreprise d'être maître de l'ensemble de ses opérations.

Camps NT offre un service clés en main pour l'installation et la gestion de camps mobiles temporaires pour des travailleurs. Dortoirs, cuisines, bureaux de chantiers ou séchoirs, l'entreprise opère des unités destinées à différentes fonctions.

«Auparavant, la construction de ces unités s'effectuait à l'aide de sous-traitants et des partenaires, dans des installations en locations et à l'extérieur. [Mais] comme les besoins sont grandissants et que nos partenaires sont très occupés, le temps était venu pour nous d'organiser nos propres installations de fabrication et d'entreposage», explique Jimmy Pronovost, directeur des opérations et coactionnaire chez Camps NT.

Avec sa nouvelle usine, qui devrait être opérationnelle en mars prochain, Camps NT compte produire une trentaine d'unités modulaires additionnelles qui viendront s'ajouter aux 130 unités dont elle dispose déjà. Ces unités trouvent preneurs au Québec et en Ontario pour des chantiers forestiers, miniers ou de construction.

En plus de permettre à l'entreprise de contrôler sa production, cette nouvelle usine permettra d'optimiser plusieurs processus et d'offrir un meilleur environnement de travail, notamment pour la sécurité et l'espace additionnel dont bénéficieront les employés. 

Camps NT emploie actuellement une centaine de travailleurs, et estime que 5 à 10 nouveaux employés s'ajouteront pour les secteurs de la construction, des achats, de l'entreposage, de la planification et de l'administration grâce à cet investissement.

 

Choisir le bois

Au moment de lancer son projet, le président de Camps NT, Louis-Philippe Nault, n'a pas hésité à faire le choix d'une structure en bois pour sa nouvelle usine.

«C'était incontournable pour moi de choisir le bois dans une région forestière avec une grande qualité de ressource comme la nôtre. On espère que ça contribuera à inciter des promoteurs à se tourner vers le bois plutôt que l'acier. C'est une structure plus écoresponsable et ce n'est pas plus cher. Il n'y a pas de raison d'ingénierie de choisir l'acier plutôt que le bois», a-t-il fait valoir.

 

Par Serge Tremblay

Sur le même sujet

Si vous ne savez pas vendre, vous n’êtes rien

EXPERT INVITÉ. Chaque fondateur doit être un vendeur, sinon, il échouera!

8 transformations à l'oeuvre dans les organisations

EXPERT INVITÉ. Il se cache, au-delà des menaces, des potentiels d’évolutions insoupçonnés!

À la une

Décès de Brian Mulroney, le «p'tit gars de Baie-Comeau»

Mis à jour il y a 0 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»