Favoriser la croissance par la collaboration

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Décembre 2021

Favoriser la croissance par la collaboration

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Décembre 2021

Andréanne Daigle, conseillère aux entreprises à Entrepreneuriat Haute-Yamaska (Photo: courtoisie)

FOCUS RÉGIONAL: ESTRIE. Collaborer semble devenu l’un des maîtres-mots adoptés par les organismes de développement économique de l’Estrie pour mieux relancer les affaires en période postpandémique. « On a mis en place un système de communication entre nos organismes : on se rencontre régulièrement, on collabore dans plusieurs activités, comme la campagne Je suis entrepreneur (#JSE) », illustre Andréanne Daigle, conseillère aux entreprises à Entrepreneuriat Haute-Yamaska, dans l’ouest de la région. « On a vu avec la pandémie que cela pouvait être difficile de s’approvisionner à l’extérieur, alors qu’on a plein de richesses à exploiter ici. »

Ainsi, les acteurs du développement économique cherchent des moyens d’amener les entrepreneurs à miser sur les gains de productivité pour favoriser leur croissance. « Québec met de l’argent à la disposition des entreprises pour qu’elles prennent le virage numérique, qu’elles gagnent en compétitivité et qu’elles puissent redistribuer leurs ressources internes de façon plus efficace », explique la conseillère. 

Les organismes de développement économique de la Haute-Yamaska possèdent une bonne idée du degré de maturité numérique des entreprises de leur territoire. Un audit mené il y a deux ans leur a permis de cartographier les besoins des entrepreneurs et de déterminer des façons de les appuyer. 

Parmi les initiatives imaginées depuis, on compte le regroupement des entreprises par cohortes en vue de les former à la transition numérique, mais aussi de provoquer les échanges entre entrepreneurs. « Comme il s’agit d’entrepreneurs issus de secteurs d’activité et aux degrés de maturité différents, ça permet une émulation vraiment pertinente, souligne Andréanne Daigle. Certains proposent des solutions auxquelles d’autres n’avaient pas pensé et il y a tout un processus de partage qui s’opère. »

La conseillère au développement économique voit au moins un autre avantage à la création des cohortes numériques : les entrepreneurs découvrent ce que font leurs voisins, qui pourraient éventuellement devenir leurs fournisseurs.

Sur le même sujet

Dans l’antre de «Star Académie»

Édition du 13 Avril 2022 | Claudine Hébert

TOURISME D'AFFAIRES ET D'AGRÉMENT. En mai, il sera désormais possible de louer le manoir Maplewood, à Waterloo.

Une nouvelle adresse à Magog

Édition du 13 Avril 2022 | Claudine Hébert

TOURISME D'AFFAIRES ET D'AGRÉMENT. L'hotel Verso comporte 54 chambres.

OPINION Un été chargé à Québec
Édition du 13 Avril 2022 | Claudine Hébert
Les meilleures adresses pour les lunchs d'affaires à Sherbrooke
10/03/2022 | Benoîte Labrosse et Camille Robillard
Les meilleures adresses pour les lunchs d'affaires à Magog-Orford
10/03/2022 | Benoîte Labrosse et Camille Robillard

À la une

Bourse: quelques bonnes nouvelles, pas de mauvaise, Wall Street clôture en forte hausse

Mis à jour à 17:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse pour une 5e séance consécutive.

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.

Le patron de la Banque Royale évalue à «50-50» la probabilité d'une récession

La Banque Royale a affiché des revenus de 11,22 milliards de dollars pour le deuxième trimestre.