Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 3 octobre

Publié le 03/10/2023 à 08:17, mis à jour le 03/10/2023 à 08:31

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 3 octobre

Publié le 03/10/2023 à 08:17, mis à jour le 03/10/2023 à 08:31

En Asie, le Nikkei 225 a fondu de 1,6% à Tokyo. Le Hang Seng a plongé de 2,7% à Hong Kong. (Photo: La Presse Canadienne)

REVUES DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés mardi matin, au lendemain d’une séance désordonnée sur Wall Street.

Les indices boursiers à 08h00

Paris glissait de 0,2% et Francfort de 0,3% en début de séance en Europe. Londres ajoutait 0,4%.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l’indice élargi S&P 500 étaient en hausse.

En Asie, le Nikkei 225 a fondu de 1,6% à Tokyo. Le Hang Seng a plongé de 2,7% à Hong Kong. Sydney a cédé 1,3%. Les bourses chinoises et sud−coréennes demeurent fermées pour un congé.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole ajoutait 11 cents US à 88,93 $ US le baril.

Le contexte

Les marchés «essayent toujours de déterminer les impacts de la hausse des rendements souverains sur les actions», estime John Plassard, spécialiste en investissement de Mirabaud.

Les investisseurs ont les yeux braqués sur le marché obligataire depuis lundi, où le rendement des emprunts d’État américains à dix ans ne cesse de grimper, évoluant au plus haut depuis près de 16 ans.

Vers 07 h 30, il était à 4,74%, contre 4,68% à la clôture la veille. Le rendement des emprunts d’État américains à deux ans s’établissait à 5,13%, contre 5,11%, évoluant lui aussi à ses plus hauts niveaux de 2007.

«L’écart entre les rendements américains à 2 et 10 ans se réduit désormais», observe Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank.

«Le rendement à 10 ans accélère plus rapidement que le rendement à 2 ans» et cette «tendance suggère des anticipations d’inflation en hausse, les investisseurs préférant acheter des titres à court terme et attendre la fin des hausses de taux avant de revenir sur les titres à long terme», explique l’analyste.

Au chapitre des politiques monétaires, le vice-président responsable de la supervision bancaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), Michael Barr, a déclaré lundi soir que la Fed devrait maintenir ses taux à un niveau élevé pour un certain temps afin de s’assurer que l’inflation est bien revenue vers l’objectif de 2%.

«La question la plus importante désormais n’est pas de savoir s’il est nécessaire ou non de rehausser encore les taux, mais plutôt combien de temps nous devons les maintenir à un niveau suffisamment restrictif pour atteindre notre objectif», a déclaré M. Barr lors d’une conférence à New York.

«Je pense que cela prendra un certain temps», a-t-il ajouté, considérant que la décision dépendra «d’un certain nombre de données à venir».

 

Evergrande bondit 

Le promoteur chinois à l’endettement astronomique Evergrande a terminé mardi en hausse de 28% à la Bourse de Hong Kong, où les échanges du titre étaient suspendus depuis jeudi.

 

Boohoo hué à Londres 

Le site britannique de vente en ligne de vêtements Boohoo dévissait à la Bourse de Londres (-8,26%), après avoir annoncé un chiffre d’affaires en nette baisse et une perte creusée pour son premier semestre décalé.

 

Deutsche Bank sous surveillance 

La première banque allemande Deutsche Bank a été placée sous surveillance d’un représentant spécial de l’autorité de surveillance financière Bafin, le temps de régler le chaos lié à l’intégration des comptes bancaires de sa filiale Postbank, a annoncé lundi la Bafin.

L’action de la banque allemande reculait de 2,69% à Francfort.

 

Du côté du pétrole et des devises 

Les cours du pétrole baissaient légèrement, lestés par des prises de bénéfices et le contexte d’aversion pour le risque défavorable au brut avant une réunion technique de l’OPEP+.

Vers 07 h 30, le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en décembre, perdait 0,68% à 90,09 dollars américains ($US), peu après avoir glissé sous les 90 $US le baril pour la première fois depuis début septembre. Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en novembre, baissait de 0,52% à 88,36 $US. 

Sur le marché des changes, l’euro était stable (-0,05%) face au dollar à 1,0472 $US. 

Le Bitcoin baissait de 1,17% à 27 520 $US.

 

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street finit la semaine sur une note positive

Mis à jour le 08/12/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto et les marchés américains clôturent en hausse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 8 décembre

Mis à jour le 08/12/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales suspendues à l'emploi américain.

À la une

L'Asie du Sud-Est, la meilleure solution de rechange à la Chine

ANALYSE. Le Canada a tout intérêt à se rapprocher de ce marché de consommateurs.

Calendrier de l'avent - Pour ou contre le télétravail: les employés vident leur sac le 9 décembre

Il y a 28 minutes | lesaffaires.com

Retrouvez chaque jour une citation bonbon dans notre calendrier de l’avent.

Vos réseaux sociaux sont-ils sécurisés?

08/12/2023 | Emmanuel Martinez

Il est essentiel de sécuriser ses comptes de réseaux sociaux pour éviter le piratage.