Lion Électrique encaisse une perte de près de 22 M$US au premier trimestre

Publié le 08/05/2024 à 07:58

Lion Électrique encaisse une perte de près de 22 M$US au premier trimestre

Publié le 08/05/2024 à 07:58

Par La Presse Canadienne

Le nombre de véhicules vendus au Canada a cependant reculé, passant de 215 au premier trimestre de 2023 à 165 pour la même période en 2024. (Photo: La Presse Canadienne)

Lion Électrique enregistre un nouveau résultat négatif au premier trimestre, alors que sa perte nette a avoisiné les 22 millions de dollars américains (M$).

Le constructeur québécois de véhicules urbains mi-lourds et lourds électriques a signalé une perte nette de 21,7 M$US, ou 10 cents US par action, pour son trimestre clos le 31 mars, comparativement à une perte de 15,6 M$US, ou 7 cents US par action, pour la même période l’an dernier.

Lion a enregistré une perte lors de chaque trimestre depuis le troisième trimestre de son exercice 2022.

La société de Saint-Jérôme a livré 196 véhicules, soit 184 autobus scolaires et 12 camions, au premier trimestre, ce qui représente une diminution de 24 véhicules par rapport aux 220 livrés pendant la même période en 2023.

Ses revenus se sont établis à 55,5 M$US, ce qui représente une légère augmentation de 800 000 $ US d’une année à l’autre.

Selon l’entreprise, cette hausse des revenus est majoritairement attribuable à l’augmentation du nombre de véhicules vendus aux États-Unis. Elle en a vendu 31 au premier trimestre, en hausse par rapport à cinq l’an dernier.

Le nombre de véhicules vendus au Canada a cependant reculé, passant de 215 au premier trimestre de 2023 à 165 pour la même période en 2024.

Dans un communiqué, le chef de la direction et fondateur de Lion, Marc Bédard, a reconnu que le premier trimestre a été «difficile» et «caractérisé par des turbulences dans le secteur des véhicules électriques».

En avril, l’entreprise a d’ailleurs annoncé qu’elle allait supprimer 120 emplois dans le cadre d’une restructuration visant à «rationaliser davantage ses dépenses d’exploitation».

«Bien que difficile, cette décision était essentielle pour renforcer nos liquidités face à la volatilité du marché et assurer la durabilité sans compromettre la capacité de production», a souligné Marc Bédard mercredi.

«Alors que nous commençons les livraisons du LionD et du Lion5, nous nous concentrons pour le reste de l’exercice sur l’augmentation des commandes et l’accélération des livraisons, étapes essentielles pour atteindre la rentabilité», a-t-il ajouté.

Le Lion5 est un camion 100% électrique livré avec un bloc-batterie pour véhicule mi-lourd, tandis que le LionD est un autobus scolaire qui offre une autonomie pouvant aller jusqu’à 250 km.

Le carnet de commandes de Lion inclut désormais 2004 véhicules, pour une valeur totale de 475 M$US selon les estimations de la société.

 

Sur le même sujet

À la une

Aidez votre personnel noir à prendre soin de sa santé mentale

Mis à jour il y a 47 minutes | Camille Robillard

LA BOÎTE À EDI. Saviez-vous que vos employés noirs n’utilisent probablement pas vos en santé mentale?

Les salaires des patrons américains grimpent, avec la bénédiction des actionnaires

Mis à jour il y a 38 minutes | AFP

Entre 2017 et 2023, la rémunération médiane d'un dirigeant du S&P 500 a progressé de près de 40%.

Adidas: enquête «approfondie» sur des allégations de corruption en Chine

11:38 | AFP

Une vaste affaire de corruption présumée en Chine est évaluée à plusieurs millions d'euros et implique des employés.