Élections: la Banque du Québec, les ploucs et les jobs

Publié le 07/08/2012 à 09:00, mis à jour le 07/08/2012 à 09:01

Élections: la Banque du Québec, les ploucs et les jobs

Publié le 07/08/2012 à 09:00, mis à jour le 07/08/2012 à 09:01

Le Parti libéral promet la création de 250 000 emplois, dont beaucoup reposent sur le Plan Nord. Photo du Gouvernement du Québec

BLOGUE. Ceux qui disent que cette campagne électorale est sans intérêt et plate sont ceux qui ne la suivent pas. À peine une semaine après son lancement, elle a déjà été ponctuée par plusieurs prises de position et discussions intéressantes.

Trois engagements ont particulièrement retenu notre attention au cours des derniers jours.

-Le PQ qui veut créer une Banque du développement économique;

-la CAQ qui veut donner un médecin de famille à tous en un an;

-le PLQ qui veut créer 250 000 emplois dans son prochain mandat.

La Banque de développement du Québec

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

L'engagement du PQ n'est pas sans fondement, mais est incertain sous certains de ses aspects. Essentiellement, ce qu'on en comprend, c'est que l'on transformera Investissement Québec en lui ajoutant un volet "capital patient de démarrage" et en lançant un équivalent de la Banque de développement du Canada (BDC). Le volet "capital patient de démarrage" n'est pas saugrenu, mais il faudrait quantifier son poids. Car, pour un coup de circuit, il risque d'y avoir une dizaine de "strike out". Il reste aussi à voir si le marché a vraiment besoin d'une autre BDC. Il fut une époque où elle occupait pas mal seule le créneau du financement un peu plus risqué, mais il semble aujourd'hui que les banques sont rentrées dans ce marché.

Le médecin de famille accessible à tous

Le docteur Gaétan Barrette expliquait vendredi qu'un an après la prise de pouvoir de la CAQ, chaque Québécois aurait accès à un médecin de famille.

Il s'agit d'aider davantage les omnipraticiens qui accepteraient de prendre plus de patients. Un gouvernement caquiste permettrait d'engager plus d'infirmières, ce qui libérerait les médecins d'une partie de leurs tâches. Il faciliterait de même l'accès aux "plateaux techniques" (tests diagnostiques, échographie, etc.).

Un médecin suit actuellement environ 700 patients. Monsieur Barrette estime que l'on pourrait potentiellement doubler le nombre de patients avec de telles mesures.

La solution semble intéressante. Mais pourquoi avoir placé une échéance aussi courte? Et, surtout, ne pas l'avoir chiffrée?

Les hauts fonctionnaires du ministère de la santé n'ont jamais impressionné la galerie, mais la proposition postule qu'ils sont des ploucs.

Si c'était aussi simple, il y a une assez forte présomption que la formule aurait déjà été implantée. La CAQ aurait avantage à parler des écueils à surmonter. Aussi curieux que cela puisse paraître, ça donnerait de la crédibilité à la démarche.

Pour l'instant, ça paraît trop beau pour être crédible. Du moins en termes d'horizon et de budget.

Les 250 000 emplois des libéraux

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Un rentrée boursière empreinte d’optimisme nerveux

Édition du 08 Septembre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Même si sept mois consécutifs de gains pour les grands indices canadien et américains et ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?