Une pause pour aller plus vite!

Publié le 09/11/2023 à 11:50

Une pause pour aller plus vite!

Publié le 09/11/2023 à 11:50

Nombreux sont les fondateurs qui, craignant de perdre leur élan, négligent de s'arrêter pour réfléchir. Ils persistent dans leur direction malgré les signes avant-coureurs d'échec. (Photo: Jaelynn Castillo pour Unsplash.com)

EXPERT INVITÉ. Je lisais dernièrement un article dans La Presse mentionnant que les gens qui lançaient des entreprises n’avaient pas le choix de vouloir aller vite, toujours plus vite. Souvent, nous pensons que pour avoir du succès, il faut prendre des décisions toujours plus rapidement. Par conséquent, les dirigeants ressentent une pression constante pour gagner rapidement des utilisateurs, conquérir des parts de marché et augmenter leurs revenus. L’accent est sur la croissance à tout prix.

Mais la vérité est que cette quête incessante pour aller plus vite peut aussi s’avérer contre-productive. Lorsqu’on va trop vite, nous n’avons pas toujours la chance de capter les opportunités qui passent à toute vitesse devant nous et parfois, le fait d’aller vite va même ralentir votre progression.

C’est pour cela que les start-ups les plus efficaces vont souvent équilibrer l’action avec une pause intentionnelle. Les dirigeants qui ne craignent pas de suspendre l’action à des moments clés permettent, selon moi, une croissance plus intelligente. La pause offre un espace pour vérifier les hypothèses, rectifier le cap, recharger les gens et se reconnecter à la vision. Plutôt que d’être un obstacle comme beaucoup le croient, cela alimente l’élan grâce à une vision plus large et des batteries rechargées.

En freinant correctement, on distingue les leaders du marché des simples gens occupés.

 

Une pause lorsque le plan ne fonctionne pas

Dans les premières phases d'une start-up les plans peuvent évoluer quotidiennement. Les idées prometteuses d'hier peuvent se révéler imparfaites aujourd'hui. Cette instabilité est normale.

Cependant, nombreux sont les fondateurs qui, craignant de perdre leur élan, négligent de s'arrêter pour réfléchir. Ils persistent dans leur direction malgré les signes avant-coureurs d'échec.

Pourtant, s’abstenir de faire une pause et de corriger le tir conduit à des résultats désastreux. Les mauvaises idées se transforment en mauvais produits. Des millions de dollars sont gaspillés en erreurs évitables et l’échec devient inévitable.

Les bons leaders considèrent la pause non pas comme un acte de faiblesse, mais comme une nécessité stratégique. Lorsqu’ils sentent que leurs projets risquent d’échouer, ils s’arrêtent rapidement pour réévaluer les options avec un esprit ouvert.

Il est judicieux de prévoir dès le départ des moments de pause. Définissez des indicateurs de performance qui incitent à un réexamen lorsqu'ils ne sont pas atteints. Par exemple, mettez le développement en veille si une fonctionnalité ne répond pas aux attentes d'utilisation ou de conversion sur un mois donné.

Au fil du temps, vos plans deviendront plus précis à mesure que les hypothèses seront testées et validées. Ce qui compte, c’est d’apprendre vite et de s’adapter souvent. La pause vous permet de corriger le tir plutôt que de simplement poursuivre votre chemin aveuglément à 200 km/h!

 

Une pause lorsque vous déviez de votre vision

Lors de périodes de croissance intense, les start-ups peuvent privilégier le court terme au détriment du long terme surtout dans un environnement comme maintenant où le financement est plus difficile à obtenir.

Soyez prêt à appuyer sur le bouton pause lorsque vous vous éloignez de votre vision initiale. Reconnectez-vous avec le problème unique que vous avez choisi de résoudre. Interrogez-vous sur ce qui vous empêche de concentrer toutes vos énergies sur cette mission.

Quel problème unique avez-vous décidé de résoudre? Pourquoi êtes-vous incapable en ce moment de mettre toute votre énergie sur la résolution de ce problème?

Rassemblez vos équipes pour participer à une session de réflexion stratégique. Encouragez les idées ambitieuses sans vous soucier du retour sur investissement immédiat. Revisitez ce qui vous a allumé lors de la création du projet. Cette petite pause bien méritée pour se recentrer mobilisera aussi vos équipes, car il est beaucoup trop facile d’oublier l’importance de ce qu’on fait lorsqu’on est à fond dans l’exécution quotidienne.

La pause offre également un bon moment pour recentrer vos stratégies produits et marketing autour de votre proposition de valeur fondamentale. Examinez d’un œil critique les efforts récents: servent-ils la mission ou en détournent-ils l’attention ? Avez-vous commencé à développer des fonctionnalités pour plaire à quelques potentiels clients ou êtes-vous aligné avec votre stratégie?

C’est souvent en prenant une pause qu’on découvre qu’on n’allait pas dans le bon chemin!

 

Faire une pause pour mieux pivoter

Certaines des start-ups les plus performantes de l’histoire ont considérablement changé de cap dès leurs débuts. Saviez-vous que Twitter a commencé comme une plateforme de podcasting et qu’Instagram était à l'origine un réseau social géolocalisé? Pour Connect&Go, la pause imposée par la pandémie a été l'occasion de repenser radicalement notre stratégie d'entreprise.

C’est durant des moments de pause que vous comprendrez que le progrès à toute vitesse est illogique si les fondamentaux de l’entreprise sont mauvais.

Il existe plusieurs signes que vous devriez prendre une pause et penser à pivoter. En voici quelques-uns:

  • Votre produit de base ne semble pas offrir assez de valeur.
  • Vous n’arrivez pas à obtenir l’adéquation produit-marché.
  • Vous sentez que les besoins de vos clients changent sans arrêt.
  • De nouvelles technologies viennent de bouleverser votre chemin (ChatGPT par exemple)

La première étape du pivot est de prendre une pause dans les efforts en cours. Vous devriez temporairement réorienter vos équipes loin des plans existants pour explorer d’autres options. C’est exactement ce que nous avons fait chez Connect&GO: examiner comment notre produit, qui ne pouvait plus être déployé dans les événements, pourrait aider d’autres industries. Cette pause de nos activités habituelles nous a ouvert l’esprit sur de nouvelles opportunités plutôt qu'à des ajustements progressifs.

Bien entendu, pour pivoter correctement, il faut s’arrêter aux bons moments. Changer de cap trop fréquemment crée le chaos. Mais reconnaître quand le chemin actuel est fatalement imparfait et avoir le courage de faire une pause est un vrai signe de leadership.

Les dirigeants doivent également éviter les «faux pivots» durant lesquels aucune véritable remise en question n’a lieu. Par exemple, il ne suffit pas de simplement renommer un produit en difficulté ou de modifier ses objectifs de vente. Les pivots ne fonctionnent que lorsque la vision, la stratégie et l’exécution se transforment fondamentalement.

Enfin, communiquez les pivots de façon convaincante. Expliquez pourquoi un changement est nécessaire et comment la nouvelle direction s'aligne mieux sur la mission de la start-up. Un pivot mené avec compassion et transparence peut insuffler une nouvelle énergie à l'équipe, préparant le terrain pour une réinvention de l'entreprise.

 

Quand ne pas faire de pause

Bien entendu, faire une pause ne devrait pas devenir une excuse pour des retards inutiles ou un manque de responsabilité. Vous devez être en mesure de déterminer quand avancer de manière décisive plutôt que de freiner.

Par exemple, vous ne devriez pas vous arrêter simplement parce qu’un projet rencontre certaines objections ou des conflits mineurs. Le succès est aussi dans la persévérance.

Évitez également de faire une pause lorsque des problèmes surviennent en raison de problèmes de communication facilement corrigibles ou de contraintes de ressources. Si une résolution rapide de ces problèmes fondamentaux permet de remettre les efforts sur les rails, cela est préférable à une réinitialisation plus radicale.

Soyez très sélectif en matière de pause au milieu d'initiatives majeures et urgentes impliquant des clients ou des partenaires. Les conséquences d’une interruption de votre part doivent être soigneusement pesées.

Il est toutefois judicieux de faire une pause lorsque des signaux d’alarme majeurs apparaissent liés à la stratégie, à la vision ou à la performance. Cela évite que les problèmes ne se cristallisent en crise. Mais il n’est pas nécessaire de faire une pause face aux problèmes courants auxquels toutes les start-ups sont confrontées. Vous devez distinguer les occasions productives pour une pause de celles qui équivalent à se traîner les pieds.

 

Faire une pause avec un but

Faire une pause ne signifie pas abandonner. Cela signifie se rééquiper pour gagner. La pause vous offre une nouvelle perspective lorsque tout devient flou. Elle permet aussi de mieux repérer les dangers et les opportunités que cache trop souvent la croissance.

Faire une pause signifie avoir le courage de remettre en question les hypothèses avant de se lancer dans le vide.

Et ces pauses sont encore plus importantes dans des moments comme aujourd’hui où les défis sont nombreux. Vous devez donc adopter l’art de faire une pause productive et ne pas avoir peur de peser sur le bouton d’arrêt temporaire. Vous verrez: de nouvelles actions suivront — plus intelligentes, plus précises et plus percutantes que jamais.

 

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Sur le même sujet

La compétitivité du Canada dépend d'une implication constante avec la Chine

COURRIER DES LECTEURS. «Nous espérons que nos gouvernements reprendront le dialogue.»

Quatre leçons d’affaires à retenir de l'empire portugais

EXPERT INVITÉ. Un bestseller de l'historien britannique Roger Crowley peut être une source d'inspiration pour les PDG.

Blogues similaires

Énergie nucléaire: pourquoi pas, la suite

13/02/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «Sommes-nous maintenant rendus à l’heure de la révolution énergétique?»

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Noël aux couleurs de notre culture

21/12/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. Offrir un cadeau fait par des Autochtones est un bon moyen de tisser des liens avec les Premières Nations