À surveiller: Banque Nationale, Banque CIBC et Banque Royale

Publié le 04/12/2023 à 09:22

À surveiller: Banque Nationale, Banque CIBC et Banque Royale

Publié le 04/12/2023 à 09:22

Par Jean Gagnon
Le site web de la Banque Nationale

La Banque Nationale a réalisé un bénéfice par action de 2,44$, alors que les analystes attendaient 2,26$. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Banque CIBC et Banque Royale? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Banque Nationale (NA, 94,28 $): des résultats qui font bondir le titre de 5%

Les résultats du 4e trimestre de la Banque Nationale comportaient certainement des éléments qui ont plu aux investisseurs, car le titre a bondi de 5% vendredi. Après une solide ouverture, le titre a continué de progresser pour ainsi valider ces résultats durant le reste de la séance.

Pour ce trimestre qui n’a certes pas été facile pour l’ensemble des banques à charte canadiennes, la Banque Nationale a réalisé des bénéfices par action au comptant de 2,44 $, ce qui surpassait la prévision de 2,33 $ de Doug Young, analyste chez Valeurs mobilières Desjardins, ainsi que celle du consensus des analystes qui tablait sur 2,26 $.

Les bénéfices ajustés avant provisions pour impôts et pour pertes, les opérations sur les marchés des capitaux, ainsi que les opérations américaines et internationales ont tous excédé les attentes, alors que les opérations bancaires auprès des particuliers et des sociétés au Canada et le secteur de la gestion de patrimoine ont raté les cibles, note l’analyste.

Au nombre des éléments positifs, il note qu’il n’y a pas eu de mauvaise surprise au chapitre de la qualité du crédit, et que la division Marchés de capitaux, un facteur important dans les opérations de la banque, a bien rebondi au 4e trimestre après avoir traversé une période difficile au trimestre précédent. De plus, la direction a annoncé que le dividende trimestriel passait de 1,02 $ à 1,06 $, ce qui s’avérait être un cent de plus que ce que l’analyste de Desjardins avait prévu.

Malgré ces résultats, Doug Young maintient sa recommandation à conserver le titre, et son cours cible demeure à 99 $, étant donné qu’il croit que le potentiel de rendement total semble plus intéressant chez d’autres banques.

 

Banque CIBC (CM, 56,55 $): des résultats qui plaisent aux investisseurs, mais l’analyste de la RBC réduit néanmoins son cours cible

Sur le même sujet

À la une

Possible victoire russe en Ukraine: de graves répercussions

ANALYSE. Plusieurs facteurs rendent difficiles pour l'Ukraine la reprise des territoires conquis par la Russie.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour à 18:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour à 18:47 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.