Une étape de plus pour la ligne d’Hydro-Québec entre Québec et New York

Publié le 19/09/2023 à 13:20

Une étape de plus pour la ligne d’Hydro-Québec entre Québec et New York

Publié le 19/09/2023 à 13:20

Par La Presse Canadienne

En novembre 2021, Hydro−Québec a signé un contrat avec la New York State Energy Research and Development Authority (NYSERDA) pour l’exportation de 10,4 térawattheures d’électricité vers la métropole américaine durant 25 ans. (Photo: 123RF)

Le premier ministre François Legault a participé mardi matin à l’annonce du début de la construction de la station de conversion de New York de la ligne de transport Champlain Hudson Power Express. 

Le premier ministre québécois y a prononcé une allocution, où il a notamment vanté le bilan climatique du Québec.

Également présente, la gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, a remercié François Legault.

Cette station sera la destination finale de la ligne Champlain Hudson Power Express. Cette ligne de transport longue d’environ 600 kilomètres reliera le poste Hertel, à La Prairie, à New York.

En novembre 2021, Hydro−Québec a signé un contrat avec la New York State Energy Research and Development Authority (NYSERDA) pour l’exportation de 10,4 térawattheures d’électricité vers la métropole américaine durant 25 ans.

La portion québécoise de cette ligne est de près de 60 kilomètres.

C’est Québec qui paiera pour le poste à Hertel et la portion de la ligne sur son territoire. Les Américains paieront pour leur partie de la ligne – soit environ 545 kilomètres – et leur station de conversion.

Cette ligne permettra de pourvoir à l’équivalent de 20 % des besoins de la ville de New York en électricité. Sa mise en service est prévue pour mai 2026. Les retombées sont estimées à 30 milliards de dollars, selon le premier ministre.

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.