La batterie LMP de Bolloré: ses caractéristiques

Publié le 27/10/2009 à 16:15

La batterie LMP de Bolloré: ses caractéristiques

Publié le 27/10/2009 à 16:15

D’une masse d'environ 300 kilos, la batterie LMP de Bolloré emmagasine cinq fois plus d’énergies qu’une batterie traditionnelle et se recharge en trois heures et plus. Elle dispose, par ailleurs, d’une autonomie de 250 km et d’une durée de vie approximative de 200 000 km. 

Alain Vallée, vice-président technologies chez Bathium Canada, présente ici la batterie LMP (à base de lithium Métal Polymère) et les principales caractéristiques techniques qui la distinguent de ses concurrents dans cette course pour la prochaine génération de voiture électrique.

Bathium Canada est propriété du conglomérat français Bolloré. Cette société compte 35 employés et engrange quelque 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

PLUS: Bolloré investit 120 M$ à Boucherville

 

Caractéristiques générales :

Volumes                                             300 l

Masse                                             300 kg

 

Caractéristiques électriques :

Énergie                                            300 kWh

Tension nominale                           410 V

Puissance crête                           45kW (30s)

Tension batterie mini/maxi                 300/435 V

Capacité à C/4                                  75 Ah

Densité massique                           100 Wh/kg

Densité volumique                           100 Wh/l

 

Caractéristiques thermiques :

Température interne                           +60 à + 80 degrés Celsius

Température de fonctionnement -20 à + 60 degrés Celsius

À la une

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

18:07 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.

Justin Trudeau sur l'Iran: «Nous soutenons le droit d'Israël de se défendre»

Israël a fermé son espace aérien samedi en prévision des attaques iraniennes.

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.