Tech en bref: dossier médical au poignet, réalité virtuelle dans les airs…

Publié le 16/08/2017 à 15:58

Tech en bref: dossier médical au poignet, réalité virtuelle dans les airs…

Publié le 16/08/2017 à 15:58

 Voici un rapide passage en revue d'actualités dans les nouvelles technologies.

Un bracelet pour antécédents médicaux

La jeune entreprise francilienne Vital eCode a annoncé le lancement d'un bracelet disposant d'un QR code qui permet d'avoir accès aux antécédents médicaux et informations de santé de base, un objet à destination des sportifs, motards ou encore personnes âgées. En cas d'accident, les secours n'ont qu'à scanner le QR code afin d'accéder à l'ensemble des informations personnelles de santé de la victime, et ainsi pouvoir en tenir compte dans leur prise en charge.

Casques immersifs dans les airs

Depuis le 1er aout 2017, Air France teste un système de divertissement immersif avec des casques de réalité virtuelle permettant de se plonger dans des films et des séries. L'expérience est menée avec la startup SkyLights, a indiqué Air France dans un communiqué précisant que le système a été mis en test à bord des vols Paris-Charles de Gaulle-Saint Martin dans les deux sens.

À l'issue de cette période de test, ce nouveau dispositif pourrait être déployé sur d'autres vols dans les mois qui suivent.

Bercé par le bruit des moteurs d'avions

Restons dans l’aviation avec EasyJet. La compagnie a réalisé un album de sons de turboréacteurs enregistré à 12.000 m d'altitude et destiné à favoriser le sommeil.  La compagnie britannique explique s'être «inspirée de travaux de recherche sur le sommeil, qui démontrent que le +bruit blanc+ peut aider les personnes souffrant de problèmes de sommeil à s'assoupir«. «De récents rapports indiquent en effet qu'il peut atténuer la perception par le cerveau des bruits de fond et nuisances sonores qui perturbent et interrompent le sommeil, tels que le bruit du trafic, les ronflements ou encore les aboiements».

«Jet Sounds» sera proposé au téléchargement et les bénéfices seront intégralement reversés à l'association «The Children's Sleep Charity«, selon easyJet.

Un logiciel espion dans des applications Android

Selon l'entreprise de cybersécurité Lookout, spécialisée dans la sécurité informatique des mobiles, un nouveau logiciel espion a infecté plus d'un millier d'application disponibles sur la boutique Google Play, pour les mobiles sous Android. Le logiciel, de la famille «SonicSpy«, aurait été intégré à des applications de messagerie instantanée malveillantes, depuis le mois de février. L'une d'entre elles prend notamment l'apparence de la célèbre application de messagerie sécurisée Telegram.

Une nouvelle application «d'expérience touristique et culturelle»

L'entreprise suisse LocalBini vient d'annoncer le lancement de son application du même nom qui se veut une «plateforme communautaire d'expérience touristique et culturelle made in Europe«. L'application, lancée simultanément à Paris, Londres, Romes Genève, Lisbonne et Zurich, doit proposer à ses utilisateurs des guides proposant une approche originale de la découverte d'une ville ou d'un quartier, selon différentes thématiques. Art, patrimoine, architecture, mode ou encore gastronomie, l'application souhaite se différencier des autres offres en la matière en jouant la carte culturelle.

Sauver Flash, pour l'histoire du web

Alors qu'Adobe a annoncé l'arrêt en 2020 de son logiciel Flash, qui permet de lire des vidéos et des jeux vidéos, un informaticien finlandais a lancé une pétition en ligne pour que le groupe américain en diffuse les spécificités en open source, afin de sauver «une partie importante de l'histoire de l'internet».

«Tuer Flash et (le format associé) Shockwave signifie que les générations futures n'auront pas accès au passé. Des jeux, des expérimentations et des sites seraient oubliés», a plaidé Juha Lindestedt, qui estime, dans une pétition lancée sur le site github.com, qu'il devrait être possible de créer un logiciel ou un lecteur compatible.

Homo homini lupus (pro cybersecuritate) est

Selon une étude menée l'éditeur russe d'antivirus Kaspersky Lab auprès de 5.000 compagnies, 46% des problèmes rencontrés l'an dernier ont été provoqués ou facilités involontairement par des employés desdites compagnies.

Dans 40% des cas, les employés ont essayé de garder l'incident secret, ce qui n'a fait qu'aggraver les dégâts.

Au total, 52% des compagnies interrogées pensent que leurs employés sont le maillon faible de leur sécurité informatique.

Encore un nouveau rançongiciel

Vade Retro, éditeur français spécialisé dans la protection des courriels, met en garde contre l'arrivée du «ransomware» GlobeImposter en France.

Ce rançongiciel se présente sous la forme d'une notification d'un répondeur vocal, émise par «Microsoft Voice«, invitant à télécharger un message en pièce jointe. Celle-ci comprend bien sûr un fichier malicieux.

BONUS

Ce robot-là prouve qu’on n’est pas près de se faire voler nos jobs. Et 9 autres choses à savoir (dont l'existence d'un Fitbit pour orgasmes féminins)...

Depuis des mois, on voit des vidéos léchées de robots capables de marcher, de courir, de dévaler des pentes ou des escaliers et même de se faire donner des coups sans broncher. Il n’en faut pas plus pour craindre que ces mêmes robots finissent par nous voler nos boulots… Mais comme le prouve une vidéo publiée par Boston Dynamics et rediffusée de façon virale sur Twitter par la suite, tout n’est pas aussi parfait qu’on veut bien nous laisser croire dans le monde des robots. En fait, ça laisse plutôt croire que les robots voleurs de jobs ne sont pas près de voir le jour… Vidéo à voir dans nos 10 choses.



À la une

Réglementation des logiciels utilisant l’IA

Il y a 3 minutes | Martin Berthiaume

EXPERT INVITÉ. Quels seront les conséquences sur l’innovation?

Aidez votre personnel noir à prendre soin de sa santé mentale

Mis à jour à 11:58 | Camille Robillard

LA BOÎTE À EDI. Saviez-vous que vos employés noirs n’utilisent probablement pas vos en santé mentale?

Les salaires des patrons américains grimpent, avec la bénédiction des actionnaires

Mis à jour il y a 55 minutes | AFP

Entre 2017 et 2023, la rémunération médiane d'un dirigeant du S&P 500 a progressé de près de 40%.