Percée foudroyante de l'Android de Google

Publié le 31/01/2011 à 11:06

Percée foudroyante de l'Android de Google

Publié le 31/01/2011 à 11:06

Par Olivier Schmouker

La Galaxy de Samsung est dotée d'Android. Photo : Bloomberg.

Le logiciel Android de Google est devenu le premier système d'exploitation pour cellulaires, au quatrième trimestre, selon le cabinet d’études Canalys. Et ce, devant Symbian, ce qui met fin à la suprématie du logiciel de Nokia.

Les fabricants de cellulaires ont en effet vendu dans le monde près de 33 millions d'appareils équipés d'Android au dernier trimestre, contre 31 millions dotés de Symbian. Android se trouve surtout dans des appareils de Samsung Electronics, HTC et LG Electronics.

1 tablette sur 4 est dotée d’Android

De surcroît, les tablettes numériques équipées du système d'exploitation Android de Google ont représenté 22% du marché au quatrième trimestre, grignotant des parts à l'iPad d'Apple, qui demeure largement en tête.

Le cabinet d'études Strategy Analytics a ainsi déclaré que la part de marché mondial d'Apple était tombée à 75% au quatrième trimestre, contre 95% au trimestre précédent, alors que le marché mondial avait crû de 120%, à 10 millions d'unités.

La tablette Galaxy de Samsung Electronics, équipée d'Android, a été le concurrent le plus sérieux du iPad sur le trimestre. Samsung dit avoir écoulé deux millions de tablettes Galaxy au cours des trois derniers mois, toujours loin derrière Apple et ses 7 millions d'iPad vendus pendant sensiblement la même période.

Le succès d’Android devrait aller croissant dans le premier semestre de 2011, car Motorola s’apprête à commercialiser le Xoom, soulignent les experts de Strategy Analytics.

Avec Reuters.

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les sociétés technologiques affichent moins de postes

Les start-up ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse.