Explosion des commandes en ligne de livres sur Steve Jobs

Publié le 06/10/2011 à 10:03

Explosion des commandes en ligne de livres sur Steve Jobs

Publié le 06/10/2011 à 10:03

Par AFP

Les commandes d'ouvrages sur Steve Jobs, le co-fondateur d'Apple décédé mercredi à 56 ans, ont explosé jeudi matin sur la librairie en ligne américaine Amazon, se hissant au palmarès des dix meilleures ventes.

La biographie "Steve Jobs", rédigée par Walter Isaacson et qui doit être lancée le 21 novembre, était le livre le plus acheté sur le site internet, alors qu'il occupait la 375e place 24 heures auparavant. La progression de ses ventes était de 37.400%, notait Amazon.

Suivait, en deuxième position "I, Steve: Steve Jobs in his Own Words" (Moi Steve: Steve Jobs par lui-même), biographie écrite par George Beahm et qui doit arriver dans les librairies le 8 novembre. L'ouvrage occupait mercredi la 47.563e place.

L'étude des recettes qui ont fait le succès de la marque à la pomme, "Les secrets d'innovation de Steve Jobs : 7 principes pour penser autrement", sorti en septembre 2010, se hisse à la cinquième position du palmarès des ventes, en hausse de 4.374%.

En septième place, l'ouvrage "Les secrets de présentation de Steve Jobs" (septembre 2009), qui explore les astuces développées par M. Jobs lors de ses célèbres présentations, a progressé de 1.383%.

Le groupe Apple a annoncé mercredi soir la mort de Steve Jobs, 56 ans, qui avait co-fondé avec Steve Wozniak, la marque à la pomme dans un garage en 1976 et avait orchestré le lancement de tous ses produits vedettes, de l'ordinateur Mac à l'iPad. logie peut améliorer l'efficacité des organisations, privées ou publiques. Des cas inspirants que nous vous invitons à commenter sur lesaffaires.com/creerlavenir.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'Ă©quilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul GagnĂ©

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…